Automobile

10.000 nouveaux emplois pour la nouvelle filière moteur automobile

Le Maroc ambitionne de construire des moteurs automobiles, un secteur pour l’instant inexistant, mais qui devrait voir le jour prochainement, avec la future usine PSA Peugeot Citroën de Kenitra. Dans cette optique, un contrat de performance a été signé cette semaine, à Rabat, entre le ministre de l’industrie Moulay Hafid Elalamy, Mohammed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances et Hakim Abdelmoumen, président de l’AMICA, (Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile). Ce contrat, a pour objectif de générer un chiffre d’affaires additionnel de 6,5 milliards de dirhams et de créer 10.000 nouveaux emplois directs. Ce contrat prévoit, également, la réalisation d’un investissement total de 6,5 milliards de DH.

Les entreprises qui souhaitent opérer dans cette filière, pourront  bénéficier d’un soutien financier via le Fonds de développement industrie et d’investissement (FDII), qui peut atteindre 30% du montant d’investissement. A cela s’ajoutent des facilitations d’accès au foncier. Les entreprises de cette filière pourront bénéficier de 15 hectares du foncier locatif.

Globalement, cet écosystème comprend plusieurs métiers, dont la fonderie fonte et aluminium, l’injection d’aluminium sous pression, l’affinage d’aluminium ainsi que l’usinage moteur.

Notons que, lors de la cérémonie de signature du contrat de performance de la filière moteur et transmission, le ministre de l’industrie, Moulay Hafid Elalamy, a annoncé  que le Maroc compte atteindre 100 milliards de DH d’exportations, dans le secteur automobile, à l’horizon 2020.

Article précédent

Qui prendra aujourd’hui les rênes de la FIFA ?

Article suivant

Crise Maroc/UE : La réaction de Bruxelles