Banques participatives

Al Akhdar Bank compte se doter d’une vingtaine d’agences d’ici fin 2018

Al Akhdar Bank vient officiellement de voir le jour. Le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a, en effet, annoncé le lancement ce 16 octobre 2017 à Casablanca des activités de sa banque participative. Fruit du partenariat entre la banque marocaine et la société islamique pour le développement du secteur privé, ICD (filiale de la Banque Islamique de Développement), Al Akhadar Bank vient enrichir le paysage de la banque participative au Maroc. Force est de remarquer qu’elle est la quatrième à lancer ses activités, après Umnia Bank (CIH Bank), Bank Assafa (Groupe Attijariwafa bank) et Dar Al Amane (Société Générale), depuis que le feu vert a été donné fin juillet.


« Al Akhdar Bank a vocation à adresser l’ensemble des marchés, c’est-à-dire les particuliers, les professionnels et les entreprises. Elle aura aussi une attention particulière pour le monde rural et au financement de l’agriculture », a souligné Fouad Harraze, directeur général d’Al Akhdar Bank, lors de la conférence de presse. Notons que le groupe Crédit Agricole du Maroc détient 51% du Capital de cette nouvelle entité et les 49% restants reviennent à ICD. Al Akhdar Bank offrira une gamme de produits et de services diversifiée, conformes aux avis de la Commission des finances participatives relevant du Conseil Supérieur des Oulémas et aux circulaires de Bank Al Maghrib régissant l’activité des banques participatives au Maroc, a indiqué le top management. En matière d’expertise, la banque s’adosse en effet à un partenaire expérimenté dans le domaine de la banque islamique, ICD.

« Al Akhdar Bank bénéficiera de toute l’expérience accumulée par ICD dans le lancement des banques islamiques dans différentes régions du monde, à travers une expertise métier éprouvée et reconnue au niveau international, dans tous les domaines de la finance islamique que cela soit dans la Banque de détail et d’entreprise, les Sukuk, le Takaful, la Micro-finance islamique, etc. », a précisé Farid Masmoudi, directeur du département en charge de l’investissement direct  et du financement de ICD. Pour atteindre ses objectifs et couvrir l’ensemble du territoire, la banque participative du Crédit Agricole du Maroc démarre ses activités dès le mois de novembre avec 4 agences.

Mais, selon Fouad Harraze, Al Akhdar Bank sera dotée d’une douzaine d’agences d’ici la fin de l’année. Ce chiffre va évoluer pour atteindre 21 agences à fin 2018. Le volet digital n’est pas non plus en reste dans la stratégie de développement de la nouvelle banque. Dans ce sens, la filiale participative du GCAM développe notamment des solutions de Mobile banking, e-banking, etc.


Article précédent

YOOZ disparaît du marché

Article suivant

La joint-venture Zain Al Ajial distribue 60 millions de DH à ses actionnaires