Banques

Attijariwafa bank en passe de doubler National Bank of Egypt

Le champion national de la Banque et de l’Assurance se maintient dans le top 5 des plus grandes banques africaines.


En effet, si on considère la réelle puissance d’une banque à l’aune de ses fonds propres (qui incarnent la véritable force de frappe d’un établissement bancaire et le principal levier de la création de richesse pour ses actionnaires), les dernières données de l’exercice 2017 positionnent le groupe Attijariwafa bank au cinquième rang des groupes bancaires du continent noir derrière les géants sudafricains Standard Bank Group, First Rand et Nedbank qui monopolisent le trio de tête depuis plus d’une décennie et National Bank of Egypt.

Aussi, avec un total de capitaux propres part du groupe qui avoisinent les 44 milliards de DH (près de 4 milliards d’euros), la banque présidée par Mohamed El Kettani vient talonner de très près la vielle banque publique égyptienne (qui compte près de 120 années d’existence) avec un écart d’à peine 106 millions d’euros (un peu plus de 1,2 milliard de DH). Et même si le gap avec la banque sudafricaine la plus proche, à savoir la filiale de l’assureur Old Mutuel, demeure assez significatif (près de 43% en faveur de celle-ci), la banque marocaine suit de très près sa devancière sudafricaine en capitalisation boursière (voir tableau ci-après). C’est dire que la diversification géographique du groupe Attijariwafa bank (avec une présence dans 26 pays sur le continent) et sa bonne rentabilité (avec une rentabilité des fonds propres durablement au-dessus de 15%) en améliore significativement les multiples de valorisation sur les marchés boursiers (notamment celui du Price to book qui dépasse 2,3 contre à peine 1,7 pour Nedbank).

AWB NBE

Quant au sommet de la hiérarchie bancaire africaine, on retrouve toujours l’indéboulonnable mastodonte Standard Bank Group avec ses 12,8 milliards d’euros de fonds propres (plus de 140 milliards de DH) et qui, par ailleurs, est l’une des rares entreprises africaines dont la capitalisation boursière dépasse la barre de 20 milliards d’euros.


Article précédent

Il fait l’actu : Salaheddine Kadmiri, nouveau vice-président général de la CGEM

Article suivant

Les abattoirs de Casablanca renouvellent leur certification