BanquesFlash-eco

BMCE Bank au chevet de la jeunesse africaine

Jamais deux sans trois. BMCE Bank of Africa se mobilise pour soutenir la jeunesse africaine. Dans une Afrique où le taux de chômage des jeunes affole les tous compteurs, l’entrepreneuriat s’avère l’un des moyens probables pour résoudre cette problématique. Et le groupe fondé par Othman Benjelloun l’a compris. Pour ce faire, BMCE Bank of Africa a lancé dès 2014 l’African Entrepreneuship Award, et ce, en marge du Global Entrepreneurship Summit tenu à Marrakech. Ce concours, dont le but est d’encourager les entrepreneurs en herbe du continent, a révélé, une fois encore, de nouveaux talents lors de l’édition 2017. Lors de la cérémonie de reprise de prix organisée le lundi 11 décembre 2017 par le groupe bancaire, Othman Benjelloun n’a pas caché sa satisfaction. « Grâce à l’action multiforme bancaire, financière, de conseil, sociétale et culturelle que nous menons en faveur de l’Afrique, BMCE Bank Of Africa mérite d’être considérée comme la plus africaine des institutions financières de ce Continent », a-t-il souligné dans son allocution qui a marqué l’ouverture de la cérémonie. Et le programme ne fait que monter en puissance.


Soutien à la jeunesse africaine
En effet, depuis son lancement en 2014, l’African Entrepreneuship Award a enregistré la participation de plus de 12.000 entrepreneurs, issus de 132 pays à travers le monde, parmi lesquels l’ensemble des 54 pays africains. « La jeunesse africaine a besoin, au-delà de moyens financiers, d’écoute, de proximité et d’accompagnement. C’est très certainement l’essence de ce qui est instillé dans la structuration de notre programme », a aussi fait remarquer le président du groupe BMCE Bank of Africa. Dans les détails, cette troisième édition a consacré 12 lauréats issus de 9 pays et répartis dans diverses catégories. Dans la catégorie Education, c’est Louise Williamson (Afrique du Sud) qui a remporté le prix couronné d’une enveloppe de 100.000 dollars. Son projet porte sur une start-up dans la fabrication de fours à combustible durable destinés aux écoles dans les contrées reculées. La catégorie Environnement a révélé cinq candidats (Tanzanie, Nigéria, Kenya, Ghana, Nigéria) avec des projets allant du recyclage de papier à la collecte des déchets en passant par l’optimisation de la culture et l’exploitation de l’huile de palme en Afrique. Dans la catégorie Domaine inexploré, deux candidats ont été primés (Cameroun, Afrique du sud). Et la dernière catégorie Innovation a permis de récompenser quatre candidats dont deux issus du Maroc. Il s’agit de Meryam El Ouafi, qui a mis en place une nouvelle technologie d’irrigation pour l’optimisation de la consommation d’eau, et de Badr Idrissi dont le projet porte sur l’utilisation de drones intelligents pour lutter contre la pêche illégale. Force est de noter que ces 12 lauréats ont été sélectionnés par un jury rigoureux, présidé par Othman Benjelloun, et composé de Gong Li, ancien président d’Accenture en Chine, John-Bernard Duler, investisseur et entrepreneur franco-américain, Marie Paul Niat, entrepreneure Camerounaise, Brahim Benjelloun Touimi, administrateur-directeur général exécutif du groupe BMCE Bank et président de Bank of Africa.

Pour rappel, depuis son lancement African Entrepreneurship Award a déjà, 33 entrepreneurs accompagnés par plus de 300 mentors africains et internationaux.


Article précédent

Le tramway de Casablanca aiguise son appétit

Article suivant

Casablanca : 2 morts dans l'effondrement du mur d’un entrepôt