BanquesFlash-eco

BMCE Bank of Africa veut booster l’entrepreneuriat féminin

Le soutien aux femmes entrepreneures constitue un axe prioritaire pour le groupe BMCE Bank of Africa.


Ainsi, la banque tisse des partenariats avec divers acteurs en vue d’accompagner et soutenir les femmes entrepreneures au Maroc et leur offrir des solutions adéquates à leurs besoins. C’est dans ce sens que BMCE Bank of Africa a signé le 13 mars à Casablanca un partenariat avec l’Association des femmes entrepreneures du Maroc (AFEM). L’objectif est de faire bénéficier les adhérentes d’une part des solutions d’accompagnement et de conseil mises en place par la banque telles que les études sectorielles, le Club de l’Entrepreneuriat, etc. Et d’autre part, il s’agit des offres de financement comme le crédit adossé à Ilayki (CCG), le crédit pour l’auto-entrepreneur, l’avance amortissable TPE ou PME… Rappelons que ce partenariat intervient suite à la signature de la convention signée par le groupe bancaire avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) visant à proposer de nouvelles opportunités de financement et d’assistance technique dédiées aux PME marocaines dirigées ou détenues majoritairement par des femmes.

Assistance technique et formation

« Cette convention vient effet compléter notre offre Women in Business que nous avons récemment mise en place, en partenariat avec la BERD. Que cela soit en Afrique subsaharienne ou encore dans le pourtour de la Méditerranée, les femmes arrivent difficilement à se faire une place dans le monde de l’entrepreneuriat. Il ne s’agit pas juste d’offrir une solution de financement, nous allons aussi leur offrir de l’accompagnement et de l’assistance technique, de la formation… C’est un mix qui vise à booster l’entrepreneuriat féminin dans notre pays », a souligné Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général du groupe BMCE Bank of Africa.

Soulignons aussi que la banque vient de lancer la 2ème édition Spéciale Femmes du Club PME dont l’objectif est d’accompagner et de sensibiliser les femmes entrepreneures en leur offrant un cycle de formation certifié et un accompagnement personnalisé. Cette deuxième édition fait suite au succès de la première édition qui a notamment permis aux femmes entrepreneures (chefs d’entreprise, femmes cadres, responsables financiers et administratifs…) de bénéficier de trois mois de formation.

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Ipsos décrypte les tendances digitales

Article suivant

Challenge 641