Banques participatives

BMCI dévoile ses ambitions

La banque peaufine les derniers détails concernant le lancement de ses produits participatifs, après avoir reçu l’agrément de Bank Al-Maghrib. BMCI, qui a opté pour la mise en place d’une fenêtre participative, a dévoilé le 20 mars 2017, en marge d’une conférence de presse à Casablanca, le label sous lequel elle va opérer sur ce nouveau segment. Il s’agit de Nejmah qui regroupera tous ses produits participatifs. La filiale marocaine du groupe bancaire français BNP Paribas qui nourrit de grandes ambitions sur ce nouveau marché, envisage l’aménagement d’une quinzaine d’agences réparties sur l’ensemble du territoire national. « Nous sommes prêts », a souligné Rachid Marrakchi, directeur général de BMCI. La banque entend s’adosser à son réseau d’agences pour distribuer ses produits participatifs. Elle prévoit notamment, le lancement de ses activités de banque participative au courant du 3ème trimestre de 2017, et ce, en fonction des prérequis en attente, notamment les circulaires de Bank Al-Maghrib qui ne sont pas encore validées et aussi celles de l’ACAPS (Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale). L’offre qui sera proposée par Nejmah sera destinée tant à la clientèle Entreprises que Particuliers. Pour réussir le pari, BMCI compte notamment sur la synergie avec sa maison mère BNP Paribas, qui jouit d’une expérience indéniable dans la banque islamique, avec des présences à Dubaï notamment.


5 nouvelles agences ouvertes en 2016
Soulignons aussi que la banque prévoit de se lancer également dans l’assurance Takaful, une fois que tout le dispositif aura été mis en place par les autorités compétentes. Par ailleurs, en ce qui concerne les résultats financiers annuels, on retient que la bonne dynamique observée par BMCI au cours de l’exercice 2016 a été plombée par le contrôle fiscal. Ainsi, la banque enregistre un résultat net part du groupe de 431 millions de DH, en baisse de 13,8% par rapport à 2015. Selon le top management, ce repli s’explique par la charge d’impôt suite au dénouement du contrôle fiscal ponctuel à la banque portant sur les exercices 2012 à 2015. Laurent Dupuch, président du directoire de BMCI, a aussi fait remarquer que le produit net bancaire a connu une baisse de 4,5% à 3,1 milliards de DH, dans le sillage de la baisse de la marge d’intérêt consolidée de 4,6% et du résultat des opérations de marché de 15,8%. Sur le plan opérationnel, la banque enregistre une progression des dépôts à vue de 4,8% à 31,2 milliards de DH, un repli des comptes d’épargne de 0,7% à 8,2 milliards de DH et un fléchissement des dépôts à terme de 31,2% à 2,7 milliards de DH. Les dépôts toutes catégories confondues ont avancé de 4,8%, avec une part des dépôts non rémunérés qui s’élève à 74%. 2016 a aussi été marquée par le renforcement de la synergie inter-métier et le développement de qualité ciblée permettant une progression de l’encours de 2,7%. Soulignons que le parc clients de la banque privée a bondi de 12%. De même, BMCI a poursuivi ses investissements de développement, et a aussi recruté 256 nouveaux collaborateurs. La banque a procédé à la fermeture de 5 agences et l’ouverture de 5 autres en 2016.


Article précédent

Air France renforce son offre à destination du Maroc

Article suivant

Le Groupe Label’Vie part à la conquête des zones rurales

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *