Informatique

Capgemini en roue libre au Maroc

Que du chemin parcouru pour la SSII (Société de services en Ingénierie Informatique) française Capgemini en dix ans de présence au Maroc.


En effet, sa filiale Capgemini Technology Services Maroc (CTSM) vient de boucler un exercice 2017 historique. Cette entité créée en avril 2007 a franchi au détour de l’exercice précédent la barre de 500 millions de DH de chiffre d’affaires (contre 340 millions de DH en 2014). Parallèlement à la croissance exponentielle de son activité, CTSM est devenue un des premiers employeurs au Maroc dans le domaine des technologies de l’information.

À fin 2017, la première filiale africaine du leader européen des services informatiques employait déjà plus de 2 000 salariés dont principalement des ingénieurs spécialisés dans le développement et l’infogérance informatique. C’est dire que CSTM a tourné en plein régime depuis sa création au point de devenir une machine à recruter malgré une certaine raréfaction des ingénieurs en informatique que connaît le pays depuis quelques années avec la montée en puissance des zones et technopoles dédiées aux métiers de l’offshoring, comme celle de Casaneashore qui abrite le siège de CSTM. Depuis sa création en 2007, cette entité s’est développée autour de deux segments : l’infrastructure informatique et les services applicatifs. Après avoir accompagné plusieurs clients français de sa maison mère en offshore, CSTM s’est attaquée en parallèle au marché marocain en élargissant graduellement son offre avec une couverture de nouveaux secteurs tels l’industrie, l’énergie, la chimie, les télécoms ou encore la banque.

Rappelons que le groupe Capgemini capitalise à la bourse Euronext Paris (où il est coté depuis 1985) près de 20 milliards d’euros (plus de 220 milliards de DH). Avec une présence dans plus de 40 pays où il emploie plus de 190.000 collaborateurs, le groupe fondé par Serge Kampf revendique en 2017 un chiffre d’affaires consolidé de 12,8 milliards d’euros (plus de 140 milliards de DH) pour une marge opérationnelle de 11,7%.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Elle fait l’actu : Lamia Boutaleb, secrétaire d’État chargée du Tourisme

Article suivant

16 startups marocaines au salon Viva Technology Paris