Paiement électronique

Cartes Afrique s’internationalise

Reconnaissance internationale pour Hassan Alaoui. Cartes Afrique, l’événement continental de paiement organisé annuellement à Marrakech par i-Conférences, a été choisi par Trustech 2017 pour représenter l’Afrique à Cannes.


Durant cette édition 2017 de Trustech, Cartes Afrique va présenter et analyser les industries africaines d’identification, de mobile et de paiement aux délégués de l’un des plus grands salons professionnels du monde. Le potentiel croissant de l’Afrique francophone représente une véritable opportunité pour les acteurs de l’industrie mondiale, d’où la tenue de CartesAfrique@TrusTech le mardi 28 novembre à Cannes. Pour saisir cette opportunité, Cartes Afrique a invité quelques-uns des meilleurs experts africains pour s’exprimer à Trustech, lors de la conférence « Le paiement et la révolution ID en Afrique francophone ». Mohamed Horani, PDG de HPS fera partie des speakers aux côtés de Liliane Massala, secrétaire générale du ministère de l’Économie Numérique et des Postes du Gabon, Lacina Koné, conseiller du président de la République ivoirienne chargé des technologies de l’information et de la communication, Demba Diawara, responsable de l’Afrique francophone de China UnionPay, et Luqman Balogun, directeur pour l’Afrique de Daon/Gemadec.

Lancé en 2006, Cartes Afrique est la première conférence de paiement et d’identification en Afrique francophone. Chaque année, environ 1000 délégués du monde entier assistent à ce salon de l’industrie du commerce à Marrakech pour apprendre, découvrir et partager les connaissances et la technologie sur les dernières tendances de paiement et d’identification adaptées à la région. Pour sa part, Trustech, lancé il y a 30 ans, est l’un des plus importants salons professionnels en technologie de confiance. Chaque année à Cannes, plus de 15.000 délégués de 125 pays participent à cet événement pour discuter, échanger sur les dernières innovations et partager leurs expériences.


Article précédent

RAM relie désormais Casablanca à Essaouira

Article suivant

Résultats semestriels : baisse de forme pour CIH Bank