Afrique

Casablanca, capitale africaine de l’investissement

La 5ème édition du Forum International Afrique Développement, placée sous le thème « Les nouveaux modèles de la croissance inclusive en Afrique », s’est ouverte à Casablanca ce 16 mars 2017. Pendant deux jours (jusqu’au 17 mars 2017) grands patrons, hommes politiques, investisseurs et institutionnels se réunissent pour partager et discuter des enjeux actuels et des défis liés au développement du continent africain. L’édition de cette année accueille le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, comme invité d’honneur. Dans son discours inaugural, le chef d’Etat burkinabé s’est félicité du retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA).

Devant un parterre de personnalités venues de plus de 25 pays, il a notamment appelé à faire des choix judicieux pour relever les défis qui s’imposent à notre continent. Pour lui, le rôle du secteur privé et la mutualisation des efforts pour assurer la dynamique des échanges intra-africains sont déterminants pour créer les conditions nécessaires pour une croissance inclusive.  « Ensemble, nous devons définir la meilleure voie pour notre continent. Ensemble, nous devons construire cette Afrique décomplexée qui gagne, consciente de son potentiel et de ses capacités à avancer et édifier », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, a insisté dans son allocution sur un engagement fort de la part de tous les acteurs du continent pour créer de la richesse, appelant à une coopération sud-sud agissante. « Nous devons transformer les innombrables opportunités en réalisations concrètes. L’Afrique est un espoir pour la croissance mondiale », a souligné Mohamed El Kettani. Pour le ministre des Affaires Etrangères, Salahddine Mezouar, ce forum traduit l’Afrique d’aujourd’hui. Pour sa part, le patronat marocain estime qu’il est important de mettre un accent particulier sur l’industrialisation. Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc), a déploré dans son discours, « une croissance qui n’a pas permis de créer assez d’emplois pour la jeunesse sur le continent ». Elle a aussi mis en exergue le défi de la transformation des matières premières sur place, et a insisté également sur une révolution verte à même de renforcer durablement l’agriculture africaine. Mais, « le secteur privé à lui seul ne peut pas assurer les investissements nécessaires, c’est pour cela que nous devons encourager le Partenariat Public-Privé », a-t-elle estimé. Pour rappel, cette rencontre est marquée par la participation de près de 1500 opérateurs de 25 pays du continent et des pays partenaires. Il faut rappeler qu’il y aura durant les deux jours, trois  workshops animés par des experts de renommée internationale : Le rôle des acteurs économiques dans la création de valeur partagée en Afrique, L’urbanisation: de la fracture à l’inclusion sociale et L’accélération de l’inclusion financière.

L’espace « Marché de l’investissement » de cette année accueille le Burkina Faso, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, Madagascar, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie. Ces derniers pourront ainsi faire des présentations de leur stratégie de développement et des projets structurants qu’ils envisagent mettre en place. Des sessions de présentations d’initiatives d’acteurs économiques en faveur des entreprises africaines sont également prévues. Soulignons que depuis sa création, le Forum International Afrique Développement a mobilisé 6000 opérateurs de 36 pays, généré près de 13.000 réunions d’affaires donnant lieu à d’innombrables opportunités d’échanges et d’investissements. Enfin, notons que la journée de demain, vendredi 17 mars, sera marquée par la remise de plusieurs prix dont notamment  «Les Trophées du Jeune Entrepreneur», qui récompenseront les meilleurs jeunes entrepreneurs africains dans les catégories « Innovation », «Entrepreneuriat Social » et «Développement durable».

Article précédent

Coup d'envoi du méga événement de Attijariwafa bank

Article suivant

L'Emiratie EMID lance la construction de son usine à Tanger