BanquesFlash-eco

Crédit Agricole du Maroc lance Beztam-E

À son tour, le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) se lance. La banque vient en effet de dévoiler Beztam-E, sa solution de mobile payment. Ce lancement, qui intervient après ceux de CIH Bank (We Pay), de BMCE Bank (Daba Pay) ou encore de BCP (Bpay), se veut un signal fort de la banque en matière de déploiement de solutions bancaires digitales. La banque entend notamment prendre une place importante dans cet écosystème qui est en train d’être déployé, et ce même l’interopérabilité n’est pas encore opérationnelle. « Nous ambitionnons d’être un acteur important dans ce domaine », confie Abdelmounaim Dinia, directeur général adjoint du Crédit Agricole du Maroc, ajoutant que l’offre Beztam-E s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale opérée par Bank Al-Maghrib et l’ANRT dont l’objectif est de réduire la circulation du cash et d’encourager l’inclusion financière. Dans les détails, Beztam-E est un porte-monnaie électronique, porté par le téléphone mobile et adossé à un compte bancaire ou à une carte prépayée, qui permet de réaliser des opérations de transfert d’argent et de paiement. À travers cette solution, la banque offre ainsi à sa clientèle la possibilité de procéder au paiement des commerçants, de transférer de l’argent d’un téléphone mobile à un autre, de payer des factures, des recharges téléphoniques et des créances publiques ou encore d’effectuer des retraits sans carte au niveau des GAB du Crédit Agricole du Maroc. Notons que la cible principale de la banque demeure le monde rural et agricole.


Le monde rural, une cible privilégiée

 Notons que la cible principale de la banque demeure le monde rural et agricole.  « Notre solution est plus orientées vers la clientèle historique de notre banque. Il s’agit d’une population qui est aujourd’hui en dehors du circuit du paiement électronique traditionnel. C’est une solution qui est aussi dédiée aux petits commerçants », explique le DGA. D’ailleurs, le Crédit Agricole du Maroc entend mettre en place un plan de sensibilisation visant à amener ces petits commerçants à comprendre les atouts de cette offre pour mieux l’utiliser. « Dans un premier temps, nous comptons les approcher à travers nos partenariats avec les grossistes », renchérit Abdelmounnaim Dinia. Beztam-E servira aussi de canal de distribution des aides et autres subventions de l’Etat au profit du monde agricole. Force est de remarquer que le coût du cash est de 7 milliards de DH chaque année, essentiellement supportés par les banques. Toutefois, la réduction de la circulation du cash reste un travail de longue haleine, puisque sur 14 millions de cartes bancaires en circulation, seules 2,5 millions sont actives en paiement. Et, 83% des opérations faites avec des cartes sont des retraits d’espèces. Par ailleurs, rappelons que le Crédit du Maroc a, ces dernières années, fait du digital son cheval de bataille, en laissant une panoplie de solutions. On peut ainsi citer l’offre Relais digital, la smart agence, CAM Online, ou encore l’application de Mobile Banking.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L’ONSSA rassure sur la qualité du lait

Article suivant

Happiness Program les 29-30 juin 2018