AéronautiqueFlash-eco

Farnborough : le Maroc aiguise ses ailes

Devenu un rendez-vous incontournable du calendrier de l’écosystème marocain, l’édition de cette année du Salon de Farnborough en Angleterre voit les objectifs de la délégation marocaine s’agrandir. 


Nouvelle édition, nouvelle participation. Le Maroc a participé cette année avec une importante délégation au salon international de l’aéronautique de Farnborough qui s’est tenu semaine du 16 au 22 juillet à l’ouest de Londres. Pour cette édition 2018 du Farnborough, la délégation marocaine conduite par Othman El Ferdaous,secrétaire d’État chargé des Investissements auprès du ministère de l’Industrie, comprend Hicham Boudraa, Directeur général par intérim de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), Karim Cheikh, Président du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), ainsi que plusieurs acteurs du secteur marocain de l’aéronautique. À noter que cette participation marocaine est organisée par l’AMDIE pour laquelle cet évènement constitue l’un de ses premiers grands rendez-vous.

Il faut dire que ce Salon accueille, entre autres, des maîtres d’œuvre, des équipementiers et des fournisseurs spécialisés, ainsi que plusieurs entreprises aérospatiales mondiales, telles que Bombardier, Boeing, Airbus, Safran, Embraer… La participation marocaine à ce rendez-vous qui regroupe plus de 1 500 exposants de 52 pays différents et réunit les grands acteurs du secteur de l’aviation civile, militaire et d’affaires, a pour objectif de renforcer la position du Maroc en tant que plateforme compétitive de production à proximité de l’Europe et destination privilégiée des investissements dans l’industrie aéronautique. En effet, ce secteur connaît dans notre pays un développement soutenu avec une croissance annuelle moyenne de 17%. Il compte aujourd’hui plus de 130 acteurs de référence internationale et emploie plus de 15.500 personnes hautement qualifiées. Plusieurs acteurs de l’écosystème aéronautique marocain et issus des secteurs publics et privés tels que la Royal Air Maroc (RAM), le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), Agence spéciale Tanger Med (TMSA) et Midparc auront donc l’occasion dans le cadre de cette manifestation de tenir des rendez-vous d’affaires de haut niveau avec des décideurs de grandes entreprises du secteur aéronautique, au sein du pavillon animé par l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations. « La participation du Maroc à cet événement incontournable de l’aéronautique a pour objectif de renforcer la position du Maroc en tant que plateforme compétitive de production à proximité de l’Europe et destination privilégiée des investissements dans l’industrie aéronautique», souligne Hicham Boudraa en tant que Directeur Général par intérim de l’AMDIE. Ainsi, une cinquantaine de rendez-vous B2B ont été tenus lors de ce salon avec d’importants acteurs du secteur de l’aéronautique en présence du secrétaire d’État chargé des Investissements auprès du ministère de l’Industrie, Othman El Ferdaous, ajoute le responsable.

Côté nouveautés, la participation marocaine au salon Farnborough de cette année a vu la signature d’une convention de partenariat entre l’AMDIE et le GIMAS. Cet accord consiste à déterminer les modalités de collaboration entre les deux parties en vue de promouvoir le développement des investissements et des exportations dans le secteur de l’aéronautique et notamment de renforcer les écosystèmes sectoriels. Aussi, la recherche de partenariats avec des agences homologues fait partie des nouveautés de cette participation. Autre nouveauté, la présence sur le stand marocain des organisateurs du Marrakech Air Show en vue de promouvoir cet événement qui aura lieu à Marrakech le 24 octobre prochain.

Cette participation vient donc couronner l’accélération de l’industrie aéronautique marocaine après 15 ans de développement soutenu. Actuellement, le Maroc est devenu l’un des pays les plus compétitifs dans cette industrie, en particulier dans certains écosystèmes aéronautiques spécifiques. Et il a fallu au pays seize ans pour s’imposer comme une puissance montante de l’aéronautique. L’année 2016 a ainsi vu le Maroc réaliser un chiffre d’affaires de 9,2 milliards de DH, en hausse de 12,5%. Bien lancée, la filière poursuit encore sa montée en puissance. Un contrat-programme du développement de l’industrie aéronautique du Maroc, qui s’inscrit dans le cadre de ce plan d’accélération industrielle, a été signé le 28 juillet 2015. Ce contrat a permis la mise en place d’une première phase de développement avec le lancement de l’écosystème industriel aéronautique autour de 4 métiers pour favoriser l’intégration des chaînes de valeurs. Il s’agit de l’assemblage (aérostructures), de l’EWIS (Système électrique-câblage et harnais), du MRO (entretien, réparation et révision), ainsi que de l’ingénierie (conception, développement, test, méthodes, industrialisation). Objectifs : tripler l’emploi dans le secteur à travers la création de 23.000 nouveaux postes d’ici 2020, doubler le chiffre d’affaires à l’export en le portant à 16 milliards de DH, atteindre un taux d’intégration locale de 35% et drainer plus de 100 nouveaux acteurs.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Maroc Leasing : hausse de plus de 15% du résultat net

Article suivant

La RSE au cœur d’une conférence à Casablanca