Financement

Le fonds public privé 3P Fund porte son capital à 220 MDH

A quelques mois de la fin de ses opérations d’investissement, le fonds public privé 3P Fund vient de hisser son capital de 150 millions de dirhams à 220 MDH. Cette recapitalisation est destinée en grande partie à financer la cinquième prise de participation de ce véhicule co-géré par Attijari Invest  et Atlamed (une société de gestion fondée par Bassim Jai Hokimi). Mais si cette nouvelle opération vient porter à un peu plus de 150 MDH le montant total investi par 3P Fund depuis sa création en avril 2012 (soit un ticket moyen de 30 MDH par opération), il n’en demeure pas que cela reste très en deçà des attentes des actionnaires tant publics que privés qui se sont engagés à lui apporter 400 MDH pour accompagner une quinzaine de PME marocaines au minimum. Le gestionnaire pourra-t-il rattraper son retard de plus 50% (en taux d’utilisation des fonds disponibles) en à peine quelques mois ? Rien n’est moins sûr.
Cela apporte de l’eau au moulin à certains observateurs du capital investissement au Maroc qui considèrent que ce moyen de financement du tissu productif privé n’est pas encore adapté aux spécificités de la PME marocaine et notamment celle qui fait encore quelques dizaines de millions de dirhams en chiffre d’affaires, soit le cœur de cible d’un fonds comme 3P Fund auquel l’Etat actionnaire et promoteur initial a imposé dans son « acte de naissance »  de n’investir  que dans les entreprises qui réalisent moins de 100 millions de dirhams en revenus. Heureusement que d’autres voix sont moins radicales en affirmant que c’est plutôt aux acteurs du capital-investissement d’ajuster leurs mécanismes et outils aux contraintes des PME de cette catégorie c’est dire les moins structurées, les plus vulnérables voire les moins transparentes.

Article précédent

L’acte constitutif de l’UA adopté par le Conseil des Ministres

Article suivant

Dette privée : Le Groupe Alliances en attente du visa de l'AMMC