Informatique

Le français GFI regroupe ses principales filiales marocaines

Le groupe français GFI planche sur la réorganisation de ses filiales opérationnelles au Maroc.


En effet, la SSII (Société de Services et d’Ingénierie Informatiques) basée à Saint Ouen (dans la région parisienne) vient de trois de ses filiales dans le but de rationaliser leurs coûts de fonctionnement et de pérenniser sa présence au Maroc qui remonte à 1987. Ont été parties prenantes de cette opération capitalistique GFI Maroc l’entité qui emploie les deux tiers des collaborateurs marocains (soit plus de 200 salariés), ainsi que les deux filiales acquises entre 2014 et 2015 à savoir NVBS (New Vision Business Solutions) et Value Team respectivement spécialisées dans l’intégration du système Microsoft Dynamics NAV et les solutions de gestion des ressources humaines. L’opération s’est matérialisée par la récupération par GFI Maroc d’un actif net global de plus de 11 millions de DH correspondant principalement aux fonds de commerce des entités absorbées. Elle vient aussi accompagner une autre opération stratégique au Maroc du groupe GFI à savoir la prise de participation dans Value Pass, un des premiers acteurs marocains de l’intégration de solutions SAP. C’est dire que le groupe GFI envisage sérieusement de développer davantage ses activités au Maroc qui est le marché africain le plus ancien et le plus important pour GFI (qui compte des filiales également en Tunisie, Angola et Côte d’Ivoire).

Rappelons que GFI fait partie du top 10 des SSII françaises. A fin 2017, ce groupe présent dans une vingtaine de pays à travers le monde a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,1 milliard d’euros (plus de 12 milliards de DH) en progression d’11,5% pour une marge opérationnelle de 6,1%. Coté à la bourse de Paris où il capitalise près de 550 millions d’euros (plus de 6 milliards de DH), GFI a enregistré de fortes croissances ces dernières années grâce à une politique agressive de croissance externe… qu’il a aussi déclinée au Maroc.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Elle fait l’actu : Farida Loudaya, ambassadeur du Maroc en Colombie et en Équateur

Article suivant

Tanger Med partage son expertise à Marrakech