Industrie

Francfort : Elalamy invite 320 VIP de l’industrie automobile mondiale

Le salon automobile de Francfort ouvre ses portes du 14 au 24 septembre 2017 et depuis hier aux professionnels et à la presse. Un événement qui est considéré comme le salon de référence le plus important du monde entier pour la mobilité, le transport et la logistique. À la tête d’une délégation de haut niveau, Moulay Hafid Elalamy a poursuivi sa quête d’investisseurs potentiels pour booster encore la capacité de production nationale de véhicules. Le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique et Invest Morocco ont convié mardi 12 septembre à une soirée Networking, dans le cadre de ce grand rendez-vous de Francfort, le gotha de l’automobile mondial.


320 VIP représentant les plus grands constructeurs et équipementiers de la planète ont répondu présent. Ainsi Moulay Hafid Elalamy a rencontré un certain nombre d’acteurs majeurs (potentiels investisseurs). Il faut dire qu’aujourd’hui, après l’installation de Renault, l’implantation en cours de la future usine de PSA à Kenitra dont l’inauguration est prévue en 2019 et l’important bataillon d’équipementiers qui se sont installés dans le pays, le Maroc dépassera le cap des 650.000 véhicules produits localement. Pour autant, ce chiffre reste loin des objectifs du royaume qui ambitionne d’atteindre rapidement un niveau de production d’un million d’unités par an avec l’arrivée d’un troisième constructeur. « Nous sommes aujourd’hui à deux constructeurs et des négociations sont en cours avec plusieurs constructeurs. Je ne peux pas à ce stade dévoiler l’identité de ce troisième constructeur. J’attends seulement que cet accord industriel soit signé », a annoncé le ministre dans son allocution. Qui aurait pu imaginer il y a quelques années que le Maroc allait se positionner comme l’un des grands constructeurs d’automobiles du monde.


Article précédent

Il fait l’actu : Taoufik Rabbaa, nouveau PDG de Citibank Maghreb

Article suivant

Lamia Boutaleb représente le Maroc à la messe de l’OMT