High-Tech

Google : 1,1 milliard de dollars pour devenir un phone maker

Google veut devenir fabricant de smartphones et se donne les moyens pour y arriver. Il vient d’annoncer le rachat partiel de HTC. Montant de la transaction qui devrait être effective début 2018 : 1,1 milliard de dollars.


Grâce à cette opération, la firme de Mountain View met la main sur les licences de propriété industrielle de HTC (grâce à un accord non-exclusif), en plus de la moitié de la R&D du taïwanais, soit 2000 personnes environ. Cette équipe va rester à Taipei, au QG de HTC, mais travaillera à temps plein pour Google. C’est la même team qui a collaboré sur le Pixel, smartphone lancé par Google et dont HTC est l’un des fournisseurs. Les deux entreprises se connaissent bien et ont collaboré ensemble à maintes reprises : en plus du Pixel, HTC a fabriqué le tout premier téléphone Android, le G1. Le taïwanais compte également l’un des meilleurs téléphones Androis récents, OnePlus X Ceramic. Son autre modèle, le récent HTC U11, a trouvé sa place parmi les meilleurs téléphones Android du marché.

Avec ce rachat, la filiale de Alphabet veut passer de la création de logiciels, dont elle s’accapare la première place grâce à Android, système d’exploitation le plus répandu au monde (Samsung, Huawei, Telefunken, HTC, Oppo,… presque toutes les marques y sont équipées), à la fabrication smartphones. Surtout que le prochain téléphone de Google, le Pixel 2, sera dévoilé le 04 octobre 2017. Il faut dire que le coup de l’entreprise fondée par Larry Page et Sergueï Brin en 1998 était préparé depuis longtemps. Elle avait ainsi racheté l’américain Motorola en 2011 à 12,5 milliards de dollars, avant de le revendre au chinois Lenovo en 2015 à 3 milliards de dollars à peine. Google a tout de même gardé les brevets de son compatriote.


Article précédent

La RAM reliera désormais Marrakech à Ouarzazate

Article suivant

Il fait actu : Mohamed Benchaâboun, PDG de la BCP