Il fait l'actu

Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour la Région MENA

Le Groupe de la Banque mondiale a dévoilé aujourd’hui un nouveau plan pour renforcer son soutien aux pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) confrontés aux multiples menaces découlant du changement climatique. Le Plan d’action climatique pour la région MENA devrait ainsi pratiquement doubler la part des financements dédiés à la lutte contre le changement climatique au cours des quatre prochaines années, pour la porter à quelque 1,5 milliard de dollars par an d’ici 2020. Lors d’une conférence de presse organisée pendant la COP22 à Marrakech, le vice-président de la Banque mondiale pour la Région MENA, Hafez Ghanem, a décliné les quatre axes de ce plan : sécurité alimentaire et hydrique ; adaptation durable des villes à la nouvelle donne climatique ; transition vers des énergies décarbonées ; et protection des plus pauvres, les plus exposés aux conséquences du changement climatique.


Article précédent

Siemens produit de l’électricité à partir de déchets au Maroc

Article suivant

OCP : Méga investissement en Ethiopie