Interview

Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med : « Marrakech est au cœur de l’histoire du Club Med »

Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med, revient dans cet entretien sur le choix de Marrakech pour le lancement mondial du partenariat avec Lacoste et nous confie sa relation très particulière avec le Maroc et la ville ocre… DNES à Marrakech, Abdelhak Najib.

Challenge.ma : Pourquoi avoir choisi Marrakech pour le lancement de ce partenariat mondial entre le Club Med et Lacoste ?

Henri Giscard d’Estaing : C’est un bonheur de célébrer à Marrakech le lancement du partenariat avec Lacoste. Le choix de Marrakech est important et symbolique. Marrakech, tout comme le Maroc, est au cœur de l’histoire du Club Med. Ce sont des lieux dans lesquels l’esprit même du Club Med est né et dans lesquels nous avons la fierté de contribuer, aussi bien à Agadir qu’ici, à en faire de très grandes destinations internationales.  Dans le fond, quand on a dû choisir le lieu pour lancer ce partenariat mondial, j’ai dit que cela doit être à Marrakech.

Pourquoi ce partenariat avec Lacoste ?

Le Club Med et Lacoste, en plus des valeurs et des racines françaises communes, partagent la passion du sport. Au sein de nos resorts à l’occasion du mois du Golf et du Tennis, la présence des ambassadeurs Lacoste, qui sont Guy Forget, Mansour Bahrami et Jean Van de Velde, permet d’offrir à nos clients une expérience de vacances enrichie, placée sous le signe du sport, de la découverte, du dépassement de soi et de l’étonnement.

Quels sont selon vous les atouts de Marrakech ?

Marrakech est le symbole de la culture, de la beauté, de la nature et du sport. Il ne faut pas oublier que ce lieu, lorsque le Club Med était installé Place Jamaa L’fna, était un lieu où nos clients venaient jouer au tennis, pratiquer le golf et découvrir l’extraordinaire beauté de la Palmeraie. Cet esprit perdure toujours et il fait la particularité et de Marrakech et du Club Med.

Vous êtes un habitué du Maroc, parlez-nous de votre relation avec ce pays ?

Mon regard est personnel. Il faut souligner que c’est au Maroc que j’ai découvert le Club Med. La première fois que je suis allé au Club c’était au Maroc et ici à Marrakech. Pour moi, Marrakech et le Maroc ont un sens très particulier puisque j’assure aujourd’hui la destinée du Club Med dans le monde. Ce que le Maroc et Marrakech combinent, et ce qui est un atout formidable dans le monde d’aujourd’hui, c’est l’histoire, la culture, la beauté naturelle, les paysages et la qualité de l’accueil. Le tourisme d’aujourd’hui, celui qui se développe partout dans le monde, de la Chine, aux États-Unis, au Brésil, c’est un tourisme d’expérience. Ce que les gens veulent, les familles, les couples, c’est des souvenirs, et je suis convaincu que le Maroc et Marrakech sont parmi les endroits qui peuvent donner les plus souvenirs au monde.

Votre arrivée à la tête du Club Med a donné un nouveau souffle au Club. Parlez-nous de votre philosophie de développement de ce concept planétaire ?

C’est un moment important pour moi et pour le club, puisque c’est ici au Club Med dans la Palmeraie et à Marrakech qu’en 2004 que j’ai décidé et annoncé que le Club Med allait monter en gamme et que le premier symbole serait ce club Med de Marrakech et ce Ryad dans lequel nous nous trouvons en ce moment, qui incarnent à la fois l’excellence de la qualité de la réception, qui incarnent également le luxe grâce notamment à la qualité de nos équipes marocaines qui l’animent et qui le développent pour nos clients, mais en même temps cet esprit unique d’expérience qui est la marque de fabrique du Club Med.

………………………………………

Le Club Med en chiffres
Club Med est aujourd’hui le leader mondial des vacances tout compris haut de gamme. Le groupe exploite un parc de près de 70 resorts constitué aux ¾ de resorts 4 et 5 tridents. Présent dans 26 pays répartis sur les cinq continents, le groupe emploie plus de 23.000 GO’s (Gentils Organisateurs) et GE’s (Gentils Employés) de 110 nationalités. Club Med a réalisé un chiffre d’affaires de près de 1,3 milliard d’euros en 2016.

Article précédent

Green banking : la SFI apporte 1,1 milliard de DH à la BCP

Article suivant

Al Shaya Morocco porte son capital à plus de 500 millions de DH