Agro-Industrie

Industrie laitière : Toujours les mêmes aux commandes

Centrale Laitière, Copag, Nestlé, Bon Lait… assurent près de 90% de l’industrie.

U

n peu plus des deux tiers de la production laitière sont traités par l’industrie de la transformation. Et ce sont des entreprises comme Centrale Laitière (l’augmentation de Danone dans le capital ne changera pas sa position) et Nestlé et deux coopératives Copag et Bon Lait qui en contrôlent 90%. Le reste est produit directement par des exploitations intégrées comme Chergui-Douiet ou Jibali.  L’avantage de cette filière est qu’elle est globalement bien structurée, avec un système d’agrégation des éleveurs autour de l’industrie qui a porté ses fruits. D’ailleurs, dans le cadre du contrat-programme signé en 2010 courant jusqu’en 2014, la filière devra se développer via le renforcement de l’intégration verticale, la création de nouvelles unités de transformation, l’amélioration de la compétitivité de l’amont agricole et la modernisation de la distribution. L’objectif est qu’en 2020, la filière puisse atteindre un chiffre d’affaires de 18 milliards de dirhams pour une production de 4,5 milliards de litres. 

Article précédent

Maroc - Portugal : des partenariats stratégiques win-win

Article suivant

Céréales, aliments de bétail… : un "léger" mouvement de concentration !