Entrepreneuriat

Injaz Al-Maghrib : 27 845 jeunes formés en 2016

Les résultats d’Injaz Al-Maghrib au titre de l’année académique 2015/2016, dévoilés lors de l’assemblée générale de l’association reconnue d’utilité publique, sont en progression par rapport à la campagne précédente. Une performance à mettre au crédit de son implémentation dans de nouvelles villes.

Injaz Al-Maghrib continue sur sa lancée en termes de performance. Durant l’année académique 2015/2016, l’institution créée en 2007 a formé, 27 845 jeunes contre 17 874 l’année dernière, soit une progression de 56%. Ces résultats ont été dévoilés lors de l’assemblée générale ordinaire de l’association d’utilité publique, tenue le 20 décembre. Il faut dire que le déploiement de ses programmes dans 7 nouvelles villes (Nador, Berkane, Meknès, Salé, Inezgane, Dakhla et Guelmim) dans le cadre des engagements pris avec l’Unicef, le Middle East Partnership Initiative (MEPI), Kosmos Energy et la Fondation Phosboucraa explique cette évolution. L’initiative est actuellement présente dans 19 villes. «C’est grâce à l’appui de nos partenaires et au travail de nos collaborateurs que nous avons pu atteindre ces résultats», estime Laila Mamou, Président Directeur Général d’Injaz Al-Maghrib. En effet, l’institution séduit de plus en plus d’entreprises qui n’hésitent pas à l’accompagner. Quatre nouveaux organismes dont le MEPI, Al Barid Bank, UPS Maroc et le ministère des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration ont rejoint l’association. Injaz  Al-Maghrib a par ailleurs renouvelé les conventions de partenariat signées avec Axa Maroc, MasterCard, la Fondation Citi, Vivo Energy Maroc et Boeing. Seul Casa Finance City a demandé sa radiation de la liste des partenaires de l’institution. Radiation ratifiée par l’Assemblée Générale Ordinaire.

Cette bonne performance se traduit aussi au niveau du rapport financier de l’association. Elle a ainsi enregistré une hausse de 66% de ses produits qui se sont élevés à 15 455 000 de DH ainsi qu’une augmentation de 9% de ses charges qui sont passées à 9 763 000 de DH, d’où un résultat net de 5 692 000 de DH portant sur les fonds propres de l’association à 10 985 000 de DH.

Côté formation, Injaz Al-Maghrib a formé 10 900 jeunes pour les programmes longs (au 30 juin 2016). L’entreprenariat s’est taillé la part du lion avec 83% de jeunes, suivi par la préparation au marché avec 13% et l’éducation financière avec 4%. Concernant la répartition par niveau scolaire, 72% des programmes ont ciblé les collégiens et lycéens contre 22% pour les étudiants. Le nombre de conseillers a atteint quant à lui 1190 (429 en région centre, 402 en région sud et 359 en région nord).

Parmi les autres  réalisations 2015/2016, Injaz Al-Maghrib a créé le département monitoring et évaluation, établi le plan 2020 en partenariat avec le Boston Counsulting Group (BCG) et implanté le Customer Relationship Management (CRM) de Sales Force.

L’association a aussi accompagné 18 porteurs de projets avec le programme Start Smart durant la même période. Enfin, 2 juniors entreprises ont remporté le prix de la meilleur Junior Entreprise Arabe 2015 et le prix du Produit le Plus Innovant 2015 de la région MENA lors de la compétition Injaz Al-Arab.

Lors de cette assemblée générale ordinaire, 6 résolutions ont été votée unanimement. Parmi lesquelles, l’approbation du bilan et des comptes de l’exercice clos au 30 juin 2016, l’affectation de l’excédent de l’exercice de 5 692 000 de DH en report à nouveau et la ratification de la cooptation par le Conseil d’Administration de Laila Mamou en tant qu’Administrateur et Président Directeur Général d’Injaz Al Maghrib. Trois bénéficiaires ont aussi pris la parole durant cette assemblée pour exposer leurs expériences. Le plus poignant est celui de  Seddik Bouyarman : «Sans Injaz Al-Maghrib, j’aurais déserté les bancs d’école. C’est la meilleure chose qui me soit arrivée».

Article précédent

Hygiène buccodentaire : Plus de 1000 enfants bénéficiaires

Article suivant

Emtiaz 2016 : les 7 lauréats connus