EntreprenariatFlash-eco

Injaz Al-Maghrib s’attaque au primaire

Injaz Al-Maghrib poursuit ses efforts de promotion de l’entreprenariat.


Ainsi, vendredi 11 mai 2018, Saaïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et Laila Mamou, présidente-directrice générale de l’association Injaz Al-Maghrib ont signé une convention de partenariat pour renforcer les compétences entrepreneuriales des jeunes depuis le cycle primaire jusqu’à l’université et faciliter ainsi leur accès au marché du travail et à l’entreprenariat.

En vertu de cet accord, le ministère est tenu, d’une part, à inviter les Académies Régionales d’Éducation et de Formation et les Directions Provinciales à s’engager dans le projet, à garantir sa mise en œuvre au niveau régional et à coopérer avec les conseillers bénévoles et, d’autre part, à intégrer les programmes d’Injaz Al-Maghrib dans les curricula du baccalauréat professionnel et technique, ainsi que des cinquième et sixième niveaux du cycle primaire (parmi les activités de découverte des métiers). Également, à permettre à l’association de réaliser les évaluations nécessaires de ses programmes et d’évaluer individuellement les élèves.

En contrepartie, l’association Injaz Al-Maghrib s’est engagée à mobiliser les ressources humaines et financières possibles pour fournir une bonne formation aux bénéficiaires des différents programmes et à mettre à la disposition des conseillers et des enseignants bénévoles encadrés des kits  pédagogiques (manuels, méthodes pédagogiques, logiciels, différents médias…) élaborés dans le cadre des programmes convenus entre les deux parties.

Pour rappel, avec le soutien de plus de 90 partenaires et 1 000 cadres d’entreprises mobilisés chaque année, Injaz Al-Maghrib a formé à l’entreprenariat plus de 95.000 jeunes depuis sa création en 2007 et ambitionne d’en former plus de 200.000 à l’horizon 2022.

Newsletter
Recevez le meilleur de Challengenews sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

BCIJ : quatre nouvelles arrestations

Article suivant

Renault Maroc s’allie à la Douane