Télécommunications

La joint-venture Zain Al Ajial distribue 60 millions de DH à ses actionnaires

Huit ans après avoir y avoir injecté conjointement près de 3 milliards de DH, les deux mastodontes koweitiens, le groupe de télecoms Zain et Al Ajial Holding (le bras armé marocain du fonds souverain Kuwait Investment Authority), savourent le premier fruit de leur investissement dans Zain Al Ajial. En effet, cette joint-venture de droit marocain détenue paritairement par ses deux actionnaires, vient de leur distribuer pas moins de 60 millions de DH par voie de réduction de capital non motivée par des pertes.


Certes, pour l’instant, la rentabilité effective sur une mise initiale astronomique ayant permis de prendre part au capital de l’opérateur télécom marocain Wana Corporate (connu pour la marque inwi), demeure des plus limités mais cela est toujours le bienvenu même pour un investissement à long terme. Il faut dire que Wana Corporate qui a investi plusieurs milliards de DH depuis l’obtention des licences fixe et mobile respectivement en 2005 et 2006 n’a distribué, elle-même, son premier dividende qu’en 2015 (300 millions de DH au total au titre de son bénéfice de l’exercice 2014).

Rappelons que Zain Al Ajial avait mis sur la table 2,85 milliards de DH (entièrement financés en fonds propres) pour soutenir le développement de inwi en contrepartie de 31% du capital de l’opérateur télecom qui demeure contrôlé par la SNI, son actionnaire historique. Contrairement au groupe Zain dont la participation indirecte dans Wana Corporate est le seul actif marocain, Al Ajial Holding (connu jusqu’en 2015 par son ancienne dénomination CMKD) est présent depuis longtemps au Maroc dans les métiers de la promotion immobilière et du tourisme avec plusieurs projets immobiliers notamment à Casablanca (résidences Diyar) et une présence dans l’hôtellerie moyenne et haut de gamme (à travers les hôtels Farah que gère depuis une dizaine d’années le néerlandais Golden Tulip).


Article précédent

Al Akhdar Bank compte se doter d’une vingtaine d’agences d’ici fin 2018

Article suivant

Double distinction de Attijariwafa bank à Washington