Justice

La SNCF condamnée pour discrimination envers des cheminots marocains


800 cheminots d’origine marocaine seront indemnisés par la Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF). La société de transport ferroviaire française a été condamnée ce lundi 21 septembre par le Conseil de Prud’hommes de Paris pour « discrimination ».

Anciens employés de la SNCF depuis les années 1970, et aujourd’hui à la retraite pour certains d’entre eux, les cheminots marocains avaient déposé un recours pour dénoncer les mauvais traitements dont ils ont été victimes.

Ce lundi, le Conseil de Prud’hommes de Paris a rendu sa décision, reconnaissant une « discrimination dans l’exécution du contrat » et « dans les droits à la retraite », rapporte plusieurs médias français, et confirmé par une source judiciaire proche de la juridiction compétente à la MAP. Contractuels, ces agents marocains de la SNCF se plaignent de ne pas avoir joui des mêmes droits que leurs collègues cheminots français ou ressortissants européens, ce qui a entravé leur carrière et lésé leur retraite. 832 requêtes ont été déposées alors.

Avec cette décision, les « chibanis », comme ils se font appeler en France, ont eu gain de cause, puisque la condamnation de la SNCF porte sur 9 dossiers sur 10, pour des dommages et intérêts compris entre 150 000 et 230 000 euros, alors que les cheminots réclamaient 400 000 euros.  

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Afriquia SMDC dévoile sa nouvelle stratégie de marque

Article suivant

Problème technique à la bourse de Casablanca