AfriqueFlash-eco

L’Afrique dans l’Atlantique : le temps de l’action

C’est aujourd’hui que s’ouvre à Marrakech la conférence internationale des « Atlantic Dialogues » avec une portée qui se veut éminemment injonctive d’après l’intitulé de cette 6ème édition « L’Afrique dans l’Atlantique, le temps de l’action ».


La rencontre a débuté par la présentation du rapport annuel « Atlantic Currents », suivie d’un échange avec la salle qui a porté les questions d’immigration, la transhumance du terrorisme dans les différentes régions du continent, le commerce intra-africain ou encore l’inclusivité de la croissance. Jusqu’au 15 décembre 2017, les discussions se poursuivront de jours comme en soirée autour de questions tout aussi centrales : l’économie, l’éducation, la géopolitique et le financement des infrastructures, la sécurité, les interventions militaires ou encore les leçons à tirer des expériences de développement d’Amérique latine. Elles se déclineront en sessions axées sur des thèmes précis: migrations, chaînes de valeur globales, intégration africaine et mix énergétique notamment. Cette rencontre d’envergure, organisée par le think tank panafricain OCP Policy Center, abordera, durant trois jours, les grands enjeux géopolitiques et économiques du bassin Atlantique Sud, avec quelque 340 participants issus de 80 nationalités différentes.  Sur ces centaines de  participants cette année, 30% viennent d’Afrique subsaharienne, 21% d’Europe, 19% du Maroc, 18% d’Amérique du Nord et 9% d’Amérique latine. Les représentants d’institutions internationales comptent pour 21% d’entre eux, le secteur privé 15%, les think tanks 23%, le monde académique 14% et les médias 7%. L’objectif : « Aborder sans complexes les défis présents, dessiner d’autres perspectives et surtout, se donner les moyens de penser et d’agir à une échelle intercontinentale, désenclaver le débat sur les enjeux géopolitiques du bassin Atlantique, et surtout, faire de l’Atlantique Sud un nouvel axe d’avenir». Cette 6ème rencontre des « Atlantic Dialogues » distinguera également 50 jeunes leaders émergents âgés de 23 à 35 ans, sélectionnés sur dossier, qui rejoindront le réseau des Atlantic Dialogues Emerging Leaders (ADEL), fort déjà de 250 personnes. Ces professionnels de 25 nationalités différentes (27 Africains, 7 Latino-Américains, 7 Européens, 7 Nord- Américain et 1 Asiatique) ont suivi, du 10 au 12 décembre, en prélude de cette rencontre, deux jours d’ateliers et de débats spécialement conçus pour eux, en présence de 20 anciens du réseau ADEL.

Issus du monde académique, des think tanks, de la société civile, du secteur privé et des organisations internationales, ils participent aux Atlantic Dialogues de façon inédite, et pourront pitcher des projets concrets axés sur le changement et le développement.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Challenge #628

Article suivant

Total Maroc décroche la carte Carglass