FinanceFlash-eco

Lancement à Rabat de l’Observatoire des délais de paiement

Le lancement de l’Observatoire des délais de paiement (ODP) a eu lieu, mardi à Rabat, dans le cadre d’une rencontre entre le ministère de l’Économie et des finances et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), organisée sous le thème « Climat des affaires et délais de paiement ».


Créé en application des dispositions de l’article 5 de la loi n° 49-15, l’Observatoire a pour objectif de réaliser des analyses d’études basées sur des observations statistiques concernant les pratiques des entreprises en matière des délais de paiement, a expliqué Zineb El Alaoui, chef de service à la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP). Au titre de l’année en cours, l’ODP procédera à la mise en place de son cadre organisationnel et de son secrétariat, ainsi qu’à l’élaboration d’un plan de communication. En 2019, l’Observatoire élaborera son premier rapport et renforcera ses actions en matière d’analyse et de suivi des délais de paiement ainsi que les capacités de la DEPP, a ajouté Zineb El Alaoui.

L’ODP sera également chargé de la publication annuelle d’un rapport comportant le bilan de l’évolution des comportements des entreprises en termes de délais de paiement, a-t-elle fait savoir lors de cette rencontre, coprésidée par le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid et le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar. Le ministre a souligné à cette occasion le caractère prioritaire de la problématique des délais de paiement, notant que c’est une question à traiter au niveau de l’administration, des établissements publics, des collectivités territoriales et du secteur privé. Des actions « très positives » ont été entreprises ces dernières années sur les plans réglementaire et législatif, notamment à travers la loi sur les délais de paiement et la création aujourd’hui de l’ODP qui constitue un espace de concertation pour trouver les solutions adéquates à cette problématique, a précisé Mohamed Boussaid. Pour sa part, Salaheddine Mezouar a affirmé que les discussions ont été positives et qu’elles ont permis d’échanger sur la question des délais de paiement, « un fléau qui met en péril les entreprises et le bon déroulement de l’économie nationale ». Aujourd’hui, il existe une prise de conscience quant à la nécessité de prendre les mesures adéquates pour faire face à ce problème qui ne cesse de s’intensifier, s’est-il réjoui, faisant part d’une volonté partagée de travailler de concert au niveau de l’ODP, qui sera coprésidé par le ministère de l’Économie et des Finances et la CGEM, en vue de relever ce défi et de redynamiser l’économie au niveau des secteurs public et privé.

Cette rencontre a été l’occasion aussi de créer un comité ad-hoc chargé d’élaborer une feuille de route pour le déploiement de l’Observatoire des délais de paiement, l’élaboration de son règlement intérieur et la finalisation de son plan d’action au titre de 2018-2019.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Hausse de 4,5% des recettes de fonds de chasse

Article suivant

Sana Val d’Anfa ouvre ses portes