Automobile

Lancement nouvelle C3 L’atout style

On la voit partout sur les panneaux d’affichage. La campagne marocaine de la nouvelle C3 qui a débuté il y a trois semaines, joue à fond la carte de la séduction, où l’adjectif zwina s’inscrit en lettres colorées. Cette troisième génération de C3 suscite un vrai coup de cœur car son design audacieux et très réussi joue sur les rondeurs et les galbes, alliant à la fois robustesse et force mais sans agressivité. Rabaissée et bien campée sur ses roues, elle prend pour l’occasion des airs de petit SUV et marque une vraie rupture avec sa devancière. Fini également le roulis de l’ancienne C3. Si la douceur des suspensions est toujours présente, la voiture est très stable quelles que soient les circonstances. Le confort de roulement et la qualité des liaisons au sol restent toujours le petit plus des voitures françaises et de Citroën en particulier.


Un look audacieux
En s’inspirant du style du C4 Cactus pour les airbumps sur les flancs et en reprenant des optiques avant de C1 dans une calandre double étage, cette nouvelle C3 s’inscrit dans la nouvelle orientation stylistique de Citroën qui va se concrétiser pour la marque aux chevrons par le lancement de quatre modèles dans les 18 mois à venir. L’intérieur est à l’unisson comme en témoigne la planche de bord moderne et allongée avec une ligne horizontale dégageant beaucoup d’espace. Le pare-brise panoramique apporte également de la luminosité dans l’habitacle.

Connectivité
La C3 nouvelle génération s’inscrit dans la tendance de l’automobile actuelle, faite de connectivité poussée et de personnalisation. Sopriam a donc conçu sa gamme autour de quatre niveaux de finitions : Live, Live +, Feel et Shine. Une gamme assez large qui permet d’accéder à cette nouvelle offre produit qui incarne le renouveau de Citroën. Le premier niveau propose le double airbag, la climatisation (manuelle), l’autoradio MP3 et des lève-vitres avant électriques. La Live + y ajoute la connexion Bluetooth, le régulateur de vitesse, les feux de jour à LED, les phares antibrouillards, le capteur de crevaison et les airbags latéraux. Mais il est vrai que c’est à partir de la finition Feel qui, d’ailleurs, porte bien son nom que l’on accède enfin à l’esprit de cette voiture puisque l’écran tactile 7 pouces apparaît et propose une compatibilité avec Apple CarPlay, Android Auto et MirorLink pour une meilleure connectivité avec les smartphones. Reste la finition haute Shine qui offre à la C3 une richesse d’équipement qui risque de plaire. GPS avec cartographie du Maroc, alerte de franchissement de ligne, airbumps, allumage automatique des feux, radar de recul et jantes aluminium de 16 pouces sont inclus. La Connected Cam reste toutefois une option facturée à 3000 DH.

Deux motorisations
Sopriam a également retenu pour le Maroc deux moteurs dans la gamme mécanique comptant six versions chez Citroën : l’une essence et l’autre diesel avec dans les deux configurations, une boîte manuelle cinq vitesses. Il s’agit du 3 cylindres 1,2 litre Pure Tech de 82 ch qui est, pour le moment, le seul immédiatement disponible en stock. Vif et enjoué, ce moteur très moderne fait preuve d’entrain et d’une belle élasticité. La sonorité du 3 cylindres est très agréable, voire même parfois un peu trop présente quand on pousse sur les intermédiaires. Il n’en reste pas moins que face à une concurrence aux motorisations anciennes, la C3 marque des points. Sa version diesel, animée par le bien connu 1,6 l HDI de 92 ch, ne sera disponible que vers la mi-avril. Contrairement à l’essence, nous n’aurons donc pas l’occasion d’apprécier le bloc plus récent Blue HDI de 75 et 100 ch. La grille tarifaire commence à près de 140.000 DH en essence et quasiment 168.000 DH en diesel. Alors un peu chère cette C3 ? Pas vraiment, compte tenu de la motorisation moderne dont elle dispose en essence et qui n’a pas d’équivalent chez la concurrence.

Article précédent

Le chantier de la réforme judiciaire a besoin d’être relancé

Article suivant

La franchise américaine Cryo Center ouvre à Casablanca