Carton et emballage

L’autrichien Mondi fusionne ses filiales marocaines

Le géant autrichien Mondi regroupe ses entités au Maroc.


En effet, ce papetier spécialisé dans la production d’emballage en carton pour différents usages vient de fusionner Pap Sac Maghreb, sa principale filiale marocaine basée à Casablanca avec Embal Sac SARL, l’entité qui opérait jusqu’alors à Agadir où elle possédait une usine de fabrication de sacs papier kraft grande/moyenne contenance. L’opération motivée par la volonté de l’actionnaire de référence d’exploiter des synergies d’ordre opérationnel entre les deux unités de productions et de natures financière et administrative entre les deux entités fusionnées, s’est matérialisée par l’absorption d’Embal Sac SARL par Pap Sac Maghreb et la dissolution juridique de l’entité absorbée. Dans la foulée, le capital de l’entité absorbante s’est hissé à 69,5 millions de DH.

Rappelons que l’unité industrielle casablancaise de Pap Sac Maghreb est spécialisée, pour sa part, dans les sacs industriels en papier kraft pour produits poudreux tels que le ciment, les engrais, les produits chimiques ou la farine. Elle dessert non seulement le marché marocain mais également les marchés de l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest. Cette entité qui a rejoint le groupe Mondi en 2001 (alors que les fondateurs marocains sont restés minoritaires à près de 20% du capital) a opéré en 2016 un premier investissement en dehors du Maroc en créant une filiale en Côte d’Ivoire, dénommée Mondi La Sacherie Moderne Abidjan (MSMA). Ce qui traduit la volonté de la maison mère cotée à la bourse de Londres de faire une Maroc une tête de pont pour ses opérations africaines. Quant au groupe Mondi qui fait partie des leaders mondiaux de l’emballage et la fabrication du papier, il a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 6,7 milliards d’euros (près de 75 milliards de DH) pour un résultat opérationnel de près d’un milliard d’euros (plus de 11 milliards de DH). Présent dans 32 pays (dont trois pays africains à savoir le Maroc, l’Égypte et la Côte d’ivoire), le groupe y emploie plus de 25.000 employés.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : El Mehdi Benslim, PDG de Buzzkito Network

Article suivant

Accident ferroviaire de Tanger : SM le roi ordonne l’enquête