Sport

Le Aainball toujours en quête de reconnaissance

« Nul prophète n’évolue dans son peuple ». Ces termes de Mohammed Hamane, Président de la Fédération Internationale Aainball (FIA), résument la situation de ce sport au Maroc. Créée par ce Marocain en 2007, la discipline peine toujours à s’imposer au Royaume contrairement à d’autres pays comme l’Algérie et la Tunisie où elle continue à se développer.


C’est dans cet objectif que le deuxième Congrès international Aainball se tient jusqu’au lundi 19 décembre 2016. Son thème cette année est « Valeurs et Comportements » et connait la participation des 33 pays affiliés à la FIA. Au programme, ateliers, exposés de l’évolution de la pratique du jeu et matches de démonstration.

Le Aainball se pratique sur un terrain d’une superficie de 40 mètres de long et 20 mètres de large. 8 joueurs prennent part à cette discipline qui allie 5 sports: la course, le handball, le basketball, le volleyball et le football. Le Ainball se distingue des autres jeux du fait que des équipes mixtes (âge et sexe) peuvent y jouer et les blessures y sont quasi nulles du fait de l’absence de contacts entre les joueurs. Ce sport est aussi pratiqué par les handicapés.

Mohammed Hamane a reçu le prix Mohammed Bin Rashid al Makthoum qui récompense les meilleurs initiatives sportives. Il ambitionne de créer la Fédération Royale Marocaine de Aainball pour permettre le développement de la discipline au niveau national.


Article précédent

ScreenDy tient la première édition de sa conférence annuelle

Article suivant

ScreenDy tient la première édition de sa conférence annuelle

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *