Entreprise

Le Centre des Jeunes Dirigeants veut généraliser le bien-emploi

Le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) a organisé samedi 13 mai 2017 à Rabat la 11ème édition de la Journée Nationale de l’Entreprise, sous le thème « Transformation des modèles de travail, nos défis pour demain ».

Elle a permis de mieux comprendre, grâce aux éclairages des experts et spécialistes, la nature et la réalité des changements que nous vivons aujourd’hui, en s’appuyant sur la profondeur de l’histoire. L’accent a aussi été mis sur ce que deviendront probablement demain ces modèles de travail, et qui seront extrêmement impactant pour nos entreprises et notre économie. Le CJD ambitionne ainsi de prévoir ces nouveaux modèles pour les anticiper et mieux les gérer. Ainsi, le Centre a essayé de voir dans quelle mesure le Maroc peut participer à ces grands changements des modèles de travail en les marquant de ses spécificités afin d’en tirer le meilleur avantage sur les échiquiers régional et mondial.

Le CJD  travaille, à travers des commissions dédiées et dans plusieurs villes du Royaume, à promouvoir un concept dont il est l’artisan depuis 2015 : le bien-emploi. Le bien-emploi, ou la prise en compte des aspects qualitatifs liés au bien-être et à l’épanouissement des individus, pour la performance de l’entreprise et partant, de l’économie, répond à un enjeu socio-économique majeur pour notre pays, et peut être également un important levier de développement. Le bien-emploi est la réponse du CJD aux mutations sociales et économiques en cours, qui éveille les dirigeants d’entreprise à l’impact attendu de ces dernières, et qui donne des pistes pour une meilleure performance.


Pour sa part, la Journée Nationale de l’Entreprise (JNE) est un événement organisé par le CJD Maroc, en partenariat avec Maroc PME, autour de thématiques d’envergure nationale, et que le mouvement estime cruciales pour l’avenir du Royaume. Avec des sujets avant-gardistes, ou d’actualité et incontournables pour le développement socio-économique du Maroc, la JNE a toujours emporté l’adhésion de toutes les parties prenantes, publiques ou privées, et a atteint tous ses objectifs en termes d’impact et d’influence. De tous les événements du CJD, la JNE est sans conteste à la pointe de l’exercice citoyen et d’influence du mouvement, précise le Centre.

Créé en 2001, le CJD Maroc compte aujourd’hui plus de 150 membres à travers ses 7 sections, à Casablanca, Rabat, Tanger, Fès, Marrakech, Agadir et Dakhla.

Article précédent

La Chambre de Commerce Britannique s’attèle sur l’avenir de la R&D au Maroc

Article suivant

Emmanuel Macron désigne son premier ministre