FinanceFlash-eco

Le Comité du marché des capitaux tient sa première réunion

Le Comité du marché des capitaux a tenu lundi 19 mars 2018 à Rabat sa première réunion.


Mohamed Boussaid, ministre de l’Économie et des Finances, y a appelé au renforcement du rôle du marché des capitaux dans le financement de l’économie afin de proposer des solutions de financement adaptées aux agents économiques. Il a dans ce sens souligné l’importance de l’identification des leviers adéquats pour que le marché des capitaux puisse renforcer son rôle dans le financement de l’économie et répondre ainsi aux attentes des entreprises et des ménages en matière de solutions de financement adaptées.

Dans ce sens, le ministre a noté que le CMC devra s’atteler particulièrement aux questions en relation avec le développement du marché et de ses institutions, ajoutant que même si le Comité a été institué par la loi sur la bourse, ses prérogatives couvrent toutes les questions liées au marché des capitaux. Par ailleurs, Mohamed Boussaid a rappelé que l’institution du CMC par la nouvelle loi relative à la bourse fait suite à une requête de la communauté financière qui a estimé que la place financière marocaine doit disposer d’un organe de concertation et d’échange où les autorités publiques et les intervenants peuvent réfléchir ensemble sur les questions et thématiques qui vont forger les orientations stratégiques de la place.

Concernant la stratégie de développement du secteur financier qui s’articule autour de trois domaines d’intervention, à savoir la stabilité financière, le marché et les institutions et l’inclusion financière, il a précisé que les domaines de la stabilité financière et l’inclusion financière sont couverts, pour le premier, par le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques présidé par le Wali de Bank-Al Maghrib et, pour le second, par une structure de gouvernance dédiée en cours de mise en place.

Cette première réunion du CMC a été dédiée à la présentation de la feuille de route de la Bourse et à la création de groupes de travail thématiques au sein du comité conformément à la législation qui le régit. Les travaux de ce comité n’ont pas vocation à se substituer à ceux engagés par les autorités et les institutions du marché dans leurs prérogatives respectives.


Article précédent

Set Morocco : le bon filon de l’aide à la conduite

Article suivant

Eco Box, le juteux business de Access Pub