Banques

Le GCAM confirme son engagement pour la valorisation de l’agroalimentaire

La conférence sur le développement de l’agroalimentaire s’est ouverte mardi 11 juillet 2017 par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Ont assisté à cette conférence des centaines de professionnels et de responsables du secteur.


Le Plan Maroc Vert (PMV) a mis la modernisation du secteur agricole comme pilier central de son édifice. Valoriser les produits de la terre vise à rompre avec une logique qui a longtemps cantonné le secteur agricole dans des limites étroites. Les objectifs de cette valorisation sont nombreux et ont un impact direct sur le niveau de vie des agriculteurs, sur la structure de nos tissus industriels, sur l’emploi et sur nos comptes extérieurs.

Le bras financier du PMV, à savoir le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), s’est engagé depuis le lancement du grand programme à accompagner les porteurs de projets, tout en adaptant ses interventions à la spécificité de leurs actions. Outillé et fort de son expérience ayant dépassé 50 ans, le GCAM évolue aujourd’hui pour plus d’innovation pour assurer « la jonction entre de l’amont agricole à l’aval agro-industriel ».

Aziz Akhannouch a affirmé que le gouvernement a mis en place des moyens financiers conséquents pour renforcer les activités agroalimentaires. 12 milliards de DH ont fait l’objet de signatures d’accords avec les professionnels, et des aides de 4 milliards de DH seront mis en place. Ses actions permettront de créer 38.000 emplois, et une valeur ajoutée annuelle de 13 milliards de DH. Le but est d’encourager l’investissement dans l’ensemble des maillons de la production et de la transformation. Les aides pourraient atteindre 20% à 30% des montants des investissements. Valoriser les produits permettrait de renforcer l’offre sur le marché national et aussi sur le marché international.

Le président de la Confédération Marocaine De l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) a salué l’accompagnement du GCAM et le support qu’il a constitué depuis bientôt 10 ans. Le PDG du GCAM, Tarik Sijilmassi a souligné l’importance accordée par son institution au PMV et l’adaptation de ses moyens pour renforcer le tissu agricole marocain, à savoir les préfinancements, les taux préférentiels et l’exonération des commissions d’engagement. Le Pack qui sera présenté aux agriculteurs et aux industriels est variable et divers, et ce en fonction des chaînes de valeurs. Avec ce nouveau pas, le GCAM ouvre de nouvelles voies pour donner une nouvelle dimension à l’agriculture marocaine. Toutes les composantes de la valorisation des différents produits ont été exposées lors de cette journée dédiée à l’accompagnement financier du développement de l’agro-alimentaire.

Article précédent

Yassine Hamza s'installe à la tête de l'Agence de Développement Social

Article suivant

Africa Security Forum 2017 : 40 pays attendus à Casablanca