Flash-ecoMédias

Le «Ni Hao» de la FMM aux journalistes chinois

Une délégation de l’Association des journalistes chinois effectue une visite au Maroc. Elle a été reçue par la Fédération Marocaine des Médias (FMM).  Les premiers échanges entre les deux délégations ont privilégié le terrain de la relation stratégique et historique et le devoir de lui donner l’impulsion qu’elle mérite pour traduire les volontés de SM le roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping en actes réels et concrets.


Le président de la Fédération Marocaine des Médias, Kamal Lahlou, a tenu à inscrire les échanges entre les deux délégations dans la dynamique des relations entre le Royaume du Maroc et La République populaire de Chine. Tout en mettant en relief l’impact de la décision Royale concernant l’exemption des citoyens chinois de la formalité d’obtention des visas d’entrée au Maroc sur les flux touristiques, il a souligné l’importance du partenariat stratégique entre les deux pays. Le Maroc comme la Chine, sont deux pays dont l’histoire institutionnelle est millénaire et qui arrivent à symboliser la conciliation entre l’ancestralité des cultures et traditions et le nécessaire engagement dans le présent politique et économique.

Vers un partenariat privilégiant le partage

Les échanges très riches qui ont marqué cette rencontre, ont porté sur les possibilités d’échange entre les associations des deux pays dans le domaine de la presse. La délégation chinoise a exprimé son désir de nouer des relations fructueuses avec les professionnels marocains dans les domaines de la réglementation, du statut des journalistes et dans celui du règlement des différends liés à la pratique journalistique. Hu Xiaohan, vice-président de l’Association des journalistes chinois a formulé un ardent désir de partager avec ses homologues marocains les acquis réalisés par son pays sur le plan du développement économique. La route de la soie et la grande ceinture du commerce que la Chine est en train de promouvoir au niveau mondial, sont portées autant par les autorités que par toutes les composantes de la société chinoise et notamment, par les journalistes. Ayant réalisé un reportage au mois de mai dernier sur la route de la soie, Challenge, a pu rapporter les mutations que connait l’économie de cette grande puissance qu’est la Chine aujourd’hui.

Le sport était invité aux échanges entre les deux délégations. Rappelant le principe sacro-saint de la séparation de l’activité sportive olympique d’aléas de la politique, Kamal Lahlou a rappelé la position du Maroc au sujet de l’organisation des jeux olympiques de Pékin. Intégrer la politique dans les rencontres symbolisant l’absence de frontières entre les sportifs du monde, reste le seul grand pont à traverser pour sauver la paix entre les peuples. En évitant les discordes politiques dans la fête mondiale des sportifs, on fragilise tous les messages que porte le sport à travers le monde. En reconnaissance de la position du Maroc lors de l’assemblée des comités olympiques nationaux, les autorités chinoises avaient adressé un message de reconnaissance aux autorités marocaines à travers une lettre dont copie a été communiquée à la délégation chinoise des journalistes.

De réelles opportunités : tourisme et route de la soie

Notre pays tente de devenir attrayant pour les touristes chinois dont le nombre a dépassé toutes les prévisions en 2017. C’est un grand marché dont le chiffre avoisine le PIB de notre pays. Le président de la FMM a tenu à mettre l’accent sur le devoir de renforcer l’enseignement du chinois dans notre pays. Les trois sections de l’institut Confucius qui opèrent au Maroc, ne sont pas suffisantes pour accompagner la dynamique que connaissent les relations entre le Maroc et la Chine. C’est un vrai potentiel qu’il faut exploiter avec volonté et abnégation. L’évolution de l’économie de la Chine commence à offrir de réelles opportunités pour le Maroc. L’évolution des indicateurs macro-économiques et notamment du niveau de l’indice des salaires dans ce grand pays, permet de créer des millions de postes de travail à travers le monde. Le Maroc pourrait bénéficier de cette possibilité et les Chinois veulent plus de partenariat avec notre pays.

Les journalistes chinois en visite au Maroc ont fait preuve d’un profond engagement pour relayer et faire connaitre les efforts de leur pays dans le domaine économique. La route de la soie fait peur à certaines puissances occidentales et explique, en grande partie, les conflits commerciaux entre la Chine et les USA. Le principe du gagnant gagnant défendu par SM le roi en Afrique est apprécié par la Chine. La délégation chinoise des journalistes a insisté sur la nécessité de renforcer les échanges et la coopération entre les professionnels des deux pays. Elle a exprimé, en outre, avec insistance sa volonté d’intensifier les liens et les visites réciproques pour un meilleur entreprenariat entre les deux pays.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L’aquaparc Alpamare Saïdia ouvre ses portes

Article suivant

BMW X4 se bonifie avec l'âge