Actualités

Le Nigéria Une étape cruciale pour briser le triangle Alger-Abuja-Pretoria

Pays anglophone, situé au cœur de l’Afrique de l’Ouest, le Nigeria a pu s’adapter à son environnement, en pratiquant une politique d’ouverture vis-à-vis de ses voisins francophones. Fort de son poids démographique et économique, il nourrit désormais l’ambition de devenir le leader d’une Afrique émancipée, développée et prospère. L’économie du Nigeria est basée sur une main-d’œuvre et des ressources naturelles abondantes. Il est à la fois le pays le plus peuplé d’Afrique et le 1er producteur de pétrole du continent. Grâce à son potentiel humain et sa richesse en ressources naturelles, le Nigeria se classe au rang de 2e puissance subsaharienne, derrière l’Afrique du Sud. L’essentiel de l’activité économique se réalise dans la zone côtière, au Sud du pays, notamment autour de Lagos. L’agriculture participe pour 33 % du PIB en 2009 et continue à employer l’essentiel de la population active et tend à se développer ces dernières années autour de la banane, du maïs, du manioc, du cacao, de l’arachide, etc.
Néanmoins, le pays est confronté à de multiples défis, notamment un taux élevé de pauvreté avec les deux tiers de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté (moins d’un dollar/jour) l’aggravation des conflits ethniques avec des pulsions séparatistes dans les Etats frontaliers et le développement du terrorisme avec la progression du mouvement Boko haram.
Pendant longtemps, les relations entre le Maroc et le Nigéria ont été exécrables et ce pays avec l’Afrique du Sud, ont été les principaux alliés de l’Algérie dans sa propagande diplomatique contre le Maroc. Avec l’arrivée du nouveau Président, les relations avec le Maroc ont commencé à connaître un dégel progressif. Une première visite du ministre délégué aux Affaires étrangères a permis de réaliser une première percée diplomatique, en identifiant le développement de partenariat dans le domaine agricole et sécuritaire.
Ce dégel se confirme et se consolide à l’occasion de la COP22 où le Président du Nigéria effectue une visite au Maroc, la première du genre et sera reçu en tête à tête par le Souverain. Dès lors, le processus de normalisation est en marche, ce qui ouvre la voie à l’actuelle visite Royale qui va sceller le rapprochement avec ce géant africain et briser le fameux triangle Alger-Nigéria-Afrique du Sud. Comme dans les autres pays africains, le Souverain conduit une délégation avec en pointe l’OCP pour créer des usines de phosphate, le ministère de l’Agriculture avec ses opérateurs pour contribuer à moderniser l’agriculture nigériane qui emploie près de 70% de la population, les Banques pour sécuriser les transactions financières, la RAM pour développer le transport aérien… Dans tous ces domaines, le Maroc peut partager son expertise dans le cadre de partenariat gagnant-gagnant. Enfin, le Maroc se propose également de partager son expérience dans la lutte antiterroriste, ce qui peut aider le Nigéria à contrer le mouvement Boko haram.

Article précédent

Le Maroc devient le siège Maghreb de Medtronic

Article suivant

Digital : Le défi des agences de conseil en communication