AutomobileFlash-eco

Le pare-buffle non grata au Maroc

Les barres de protection des véhicules (pare-buffle) vont disparaître des routes marocaines. La circulaire du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a été adressée à l’ensemble des directeurs des réseaux de centres de contrôle technique.


Ainsi, à partir du 1er janvier 2018, il sera interdit d’équiper les véhicules de pare-buffle. La tutelle justifie cette décision par le souci de renforcement de la sécurité routière et la protection des piétons et usagers vulnérables de la route. Un tel dispositif monté sur un véhicule sera considéré comme défaut, chose qui nécessitera une visite complémentaire. Il ne pourra donc avoir un procès-verbal favorable qu’après l’enlèvement dudit pare-buffle.


Article précédent

Les unités du Club Med au Maroc valorisées à 500 millions de DH

Article suivant

Mohamed Abdennabaoui : la politique pénale fait partie de la politique publique