Economie

Le port de Kénitra va disparaître

Le port de Kénitra, qui vivait une situation de blocage depuis 8 mois, va être fermé. Cette décision fait suite à la réunion présidée par l’ANP qui s’est tenue hier.  Une nouvelle qui met en émoi les opérateurs du port, qui craignent pour leur avenir. 


Nadia Laraki, directrice générale de l’ANP (Agence Nationale des ports), a annoncé hier la fermeture du port de Kénitra aux opérateurs concernés. Une réunion a en effet été organisée hier après-midi afin pour trouver une solution à la situation de blocage que connaît le port de Kénitra. Ce sont les membres de l’association des agents maritimes qui ont provoqué cette audience avec l’ANP hier, afin que des mesures concrètes soient prises : selon eux, soit l’agence devait réinvestir pour rendre le port à nouveau opérationnel, soit elle décidait de le fermer. C’est finalement la fermeture qui a été préconisée par l’ANP. A présent le port est provisoirement fermé dans l’attente d’un arrêté définitif, qui devra être acté par le ministre de tutelle.

Ce port fluvial qui a longtemps été le deuxième port commercial du royaume, est tombé en désuétude : en effet la mort lente du port a débuté en 2006, lors du lancement de la réforme portuaire et de l’ouverture à la concurrence des ports marocains. La déchéance progressive du port s’explique notamment par des raisons techniques (un matériel vétuste, des grues qui ne peuvent même plus être ni réparées faute de budget, ni assurées), mais également par l’interdiction d’opérer la marée de nuit. Impossible dans ces conditions de rester compétitif.

Si l’Etat acte cette décision de fermeture, ce sont 99 dockers et 70 employés qui seront licenciés et qui devront être indemnisés, apprend-on de source médiatique.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Santé: de quoi je me mêle ?

Article suivant

Une association « Communication et Marketing » au Maroc