Portrait

Le « self made man »

Il est passionné par le monde de l’automobile. Après avoir travaillé chez Honda, Audi ou encore BMW au Canada, Fakhre-Eddine Rmich Ennaji décide de rentrer au bercail où il rejoint les majors du secteur comme le groupe Smeia ou encore Fiat. En 2016, il lance sa propre entreprise pour personnaliser l’aventure.


Il est jeune et il a des ambitions plein la tête. Depuis qu’il a lancé sa propre entreprise dans le secteur automobile, les choses se sont accélérées. « J’ai toujours eu cette volonté de voler de mes propres ailes », confie Fakhre-Eddine Rmich Ennaji. Le jeune patron de 29 ans veut désormais imposer son entreprise MDM Motors qu’il a créée en juillet 2016 comme une référence dans son secteur d’activité. MDM Motors opère dans la concession automobile et représente sur le marché marocain des marques prestigieuses comme Jeep,Fiat, Alfa Romeo, Abarth, Lancia, ainsi que la marque Mopar pour les pièces de rechange d’origine. Il faut reconnaître qu’il connait bien le milieu et son mode de fonctionnement, puisqu’il y a fait toute sa carrière professionnelle avant de se lancer à son propre compte. En effet, Fakhre-Eddine Rmich Ennaji a toujours travaillé dans le secteur de la concession automobile. Il a intégré ce secteur en 2009, à 21 ans, à Montréal au Canada où il a grandi. «J’ai intégré le milieu professionnel très jeune. Déjà à 16 ans je travaillais à temps partiel pour me faire un peu d’argent de poche. Une fois que j’ai terminé mes études en Administration des affaires, j’ai commencé ma carrière chez Honda comme directeur de renouvellement de location», explique-t-il, avec fierté. Deux ans plus tard, Audi Canada le débauche et lui offre le poste de directeur des ventes.

Le retour au bercail
C’est en décembre 2011 que Fakhre-Eddine Rmich Ennaji décide de tout plaquer au Canada pour revenir au Maroc. De retour au bercail, il intègre Fiat (Fiat-Chrysler Automobile Maroc). « J’avais l’impression d’avoir trouvé une opportunité de travail dans un marché qui était pour moi encore inconnu. C’était aussi pour moi l’occasion de mieux connaitre mon pays, mes origines et mes racines», confie le jeune patron. En janvier 2014, il doit encore quitter le Maroc pour le Canada. Il est appelé par la marque allemande BMW pour venir gérer son département des services financiers à Montréal, la ville qui l’a vu grandir. « C’était un nouveau challenge, j’avais beaucoup de responsabilités comme directeur des services financiers de la prestigieuse marque allemande, étant donné que la marge de vente des voitures en Amérique du Nord était minime.Il fallait trouver d’autres sources de revenus pour les concessionnaires en cherchant de l’extra sales ; garantie prolongée, rachat de la valeur résiduelle lors d’un contrat de location longue durée, vente des pneus d’hiver, la vente et le financement des accessoires automobiles d’origine. De trouver également un financement adéquat aux besoins du client final en proposant des mensualités sans intérêts, d’inclure les frais de l’entretien périodique dans la mensualité afin de fidéliser la clientèle et assurer un turn-over pour l’après-vente, il y a également la proposition de remplacer le véhicule avant la fin du contrat par un nouveau, afin de booster les ventes des voitures neuves et d’occasions », se souvient-il. Fakhre-Eddine Rmich Ennaji occupe ce poste jusqu’en avril 2015, et décide d’effectuer un retour définitif au bercail au mois de mai de la même année. Là, il prend les commandes du service commercial de la légendaire marque anglaise Land Rover à Casablanca au sein du groupe Smeia, importateur des marques Jaguar, BMW, Mini, Rolls Royce et Land Rover au Maroc. Mais, il ne reste pas longtemps à ce poste, puisqu’en juillet 2016, il lance MDM Motors, mettant ainsi fin à plus de quatre années de salariat.

Ambitions
« J’ai toujours eu cette envie de changer l’expérience d’achat et du service après-vente proposé aux clients. Etre patron de mon entreprise me donne l’occasion de prendre des décisions adaptées aux besoins du client sans attendre l’approbation de la hiérarchie ou la procédure administrative très souvent longue et compliquée », lâche-t-il. Sa source d’inspiration au quotidien ? Sa mère. « Ma mère, seule au Canada, m’a beaucoup marqué. Elle avait une capacité incroyable de compter sur elle-même et un esprit d’entrepreneuriat hors du commun. Seule dans un pays étranger, elle a quand même pu créer sa propre entreprise, une crèche pour les enfants de 6 mois à 5ans », confie Fakhre-Eddine Rmich Ennaji. Aujourd’hui, l’ambition du jeune patron est de « développer un groupe automobile qui offre une expérience d’achat et de service après-vente à la hauteur des attentes des consommateurs marocains et respectant les normes internationales». Pour y arriver, le natif de Casablanca place la satisfaction de l’intégralité des besoins de ses clients au cœur de la stratégie de développement de MDM Motors. Celui qui se décrit comme un self-made-man aimerait également adopter une politique RH basée sur une culture d’entreprise socialement responsable, qui favorise et valorise le travail d’équipe, encourage l’auto-développement individuel et l’amélioration continue. Soulignons que Fakhre-Eddine Rmich Ennaji, fils unique de ses parents, est né le 23 septembre 1988 à Casablanca. À l’âge de 7ans, il quitte le Maroc et suit sa mère qui s’installe au Canada. C’est donc à Montréal qu’il grandit. « J’ai grandi dans un environnement très tolérant et ouvert d’esprit. Je me rappelle encore de mon école secondaire, on était des élèves de 205 origines différentes, plus que les pays membres de l’ONU », se rappelle-t-il. Ses études primaires, il les a effectuées à l’école primaire Sainte Catherine de Sienne-Montréal où il a obtenu l’entrée en 6ème en 1999. Il entame ses études secondaires à Antoine Brossard high school – DES de 2000 à 2004. Ensuite, c’est Cegep Edouard Montpetit qui l’accueille de 2004 à 2006 pour l’obtention de son DEC Finance. Il enchaîne avec un bachelor en Administration des Affaires de 2006 à 2009 à HEC Montréal.

Bio express
1988 : Naissance à Casablanca
1999 : École primaire Sainte Catherine  de Sienne -Montréal.
2000-2004 : Antoine Brossard High school – DES
2004-2006 : Cegep Edouard Montpetit – DEC finance
2006-2009 : Hec Montréal – B.A.A Administration des affaires
2016 : Création de MDM Motors


Article précédent

Mohamed Boussaid précise les priorités du gouvernement

Article suivant

emlyon business school met en place son propre MOOC