Flash-ecoSociété

Légère baisse du nombre de décès sur les routes

Le nombre de décès sur les routes nationales a diminué de 2,62% en 2017, a indiqué lundi 12 février 2018 à Rabat Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport.


Selon des statistiques provisoires, 3 499 décès ont été enregistrés en 2017, contre 3.593 en 2016, a précisé Mohamed Najib Boulif lors d’une réunion du Comité permanent de la sécurité routière, tenue à l’occasion de la Journée nationale de la sécurité routière.

Le nombre de décès à l’intérieur du périmètre urbain a atteint 943 en 2017, enregistrant une baisse de 4,17% par rapport à 2016, contre 2.556 décès à l’extérieur du périmètre urbain (-2,03%), a souligné Mohamed Najib Boulif. Le total des accidents de circulation au cours de l’année écoulée s’est élevé à 89.998, soit +9.99% par rapport à 2016, dont 25.573 accidents à l’extérieur du périmètre urbain (+9.84%), contre 64.425 (+10,04%) à l’intérieur du périmètre urbain, a noté Mohamed Najib Boulif. S’agissant des accidents mortels, leur nombre a été de 3.085 en 2017, soit une baisse de 2,47%, a fait savoir Mohamed Najib Boulif, précisant que cette légère diminution est constatée aussi bien à l’intérieur du périmètre urbain, avec -3,53% (901 accidents mortels) qu’à l’extérieur de ce périmètre (-2,02%/2.184 accidents).

Concernant les blessures graves, Mohamed Najib Boulif a noté qu’elles s’établissent à 9 175, enregistrant une hausse de 2,51%, expliquant que cette augmentation est due au résultat à l’intérieur du périmètre urbain, qui fait état de 3 794 cas, soit 6,33% de plus par rapport à 2016, contre une stagnation à l’extérieur du périmètre urbain, avec 5 381 cas (-0,02%). De même, le nombre de blessés légers s’établit à 119.138, enregistrant une hausse de 9%, a encore relevé le ministre délégué, ajoutant que le périmètre urbain a enregistré la plus forte hausse avec +9,22% (81.362 cas), contre 8,51% à l’extérieur du périmètre urbain (37.776 cas). Par ailleurs, Mohamed Najib Boulif a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le contrôle routier, notamment en modernisant les radars destinés à cet effet et en multipliant les campagnes de sensibilisation auprès des citoyens, dans le cadre de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025.

Cette stratégie a pour objectif de réduire de 25% le nombre de décès au cours des cinq prochaines années et de 50% à l’horizon 2025.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La Fondation Attijariwafa bank lance le « Prix du livre de l'année »

Article suivant

Palm Immobilier : début de la commercialisation de Palm Square