Hommage

« Leila Alaoui, ton travail parlera de toi pour l’éternité »

 

La photographe Leila Alaoui n’est plus. La nouvelle annoncée hier soir, fût un choc dans la sphère artistique. Les uns et les autres regrettent déjà la perte de l’artiste pleine d’humanisme qu’elle était. SM Le Roi Mohammed VI a décidé de se charger du transfert de sa dépouille, a annoncé mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

François Hollande, quant à lui, a rendu hommage à sa mémoire. Dans un communiqué rendu public ce mardi par l’Elysée, le chef de l’Etat français « s’incline devant sa mémoire et présente ses condoléances à sa famille », rappelant que Leïla Alaoui était une photographe reconnue et faisait un reportage pour Amnesty International au Burkina Faso.

Âgée de 33 ans, la photographe avait été grièvement blessée lors des attaques terroristes à Ouagadougou, vendredi dernier. Elle est décédée aux environs de 21H15 lundi soir, dans une clinique de la capitale Ouagadougou des suites d’un arrêt cardiaque, avait annoncé l’ambassade du Maroc à Ouagadougou.

La communauté artistique est attristée, nombreux messages fusent. « Mon coeur saigne, beaucoup de larmes ce soir, mais pas de place pour la haine, ils ne le méritent pas… Repose en paix ma chère Leila, ton travail parlera de toi pour l’éternité », a déclaré le réalisateur Nour-Eddine Lakhmari sur le réseau social Facebook. Un hashtag #LeilaAlaoui a été créé sur la Twitosphère, attristée par la nouvelle.

Rappelons que Leila Alaoui était une artiste multimédia. Elle travaillait sur les identités culturelles et la migration à travers des installations vidéos, des photographies et des reportages.  Après des études de cinéma et de photographie à New York, elle était rentrée au Maroc en 2008. Elle vivait depuis entre Marrakech et Beyrouth.

Article précédent

L’Allemagne pointe le Maroc du doigt

Article suivant

Eolien : l’offre du Maroc sera une des plus abordables du monde