Construction

LEP, un premier logement social à énergie positive au Maroc

Situé au cœur de l’Ecole Mohammed VI de Formation dans les Métiers du BTP de l’OFPPT inaugurée par le Roi Mohammed VI mercredi 27 janvier, dans la région de Settat, le logement à énergie positive «LEP» est un bâtiment dont le principe central résulte du solde positif entre l’énergie produite et l’énergie consommée.

C’est le « premier logement social à énergie positive au Maroc » de Cluster EMC (Efficacité Énergétique des Matériaux de Construction). A savoir, ce dernier rassemble des entreprises, des industriels et prestataires de service, des bureaux d’études, des architectes, des aménageurs, et des universités, œuvrant pour la promotion de la construction durable au Maroc. Objectif de ce premier logement à énergie positive : réduire les besoins énergétiques, maintenir des températures agréables, contrôler l’humidité et favoriser l‘éclairage naturel.

Cette expérience dans le segment du logement social met en avant une architecture sobre et ambitieuse. Ahmed Belamine, Architecte de ce projet et Président de la Commission Construction Durable du Cluster EMC, déclare : « A travers cette réalisation, nous avons voulu faire en sorte que le confort thermique et acoustique dans le logement soit à la portée de tous les citoyens marocains ».

Par ailleurs, Rachid Naanani Président du Cluster EMC a précisé : « Le cluster EMC a pour objectif d’établir une synergie entre, d’un côté les organismes de recherche et de formation et d’un autre les industriels et les professionnels de la chaîne de création de valeur dans l’acte de bâtir. »

Le projet se veut à un cas d’étude à échelle réelle et réplicable, tout simplement un outil fédérateur dans le domaine de la construction durable dans le Royaume. A long terme, il ambitionne d’être un pont entre l’école de formation de l’OFPPT et les industriels locaux, tant en terme de formation qu’en terme de pratique.

Pour conclure, cette construction modèle fait partie d’une liste de projets collaboratifs à mettre à l’actif du Cluster EMC et le réseau Construction 21, dans leur contribution à la COP22 qui se déroulera à Marrakech, notamment d’autres projets innovants et une étude sur la construction durable au Maroc.

Article précédent

Retard des pluies/ sécheresse : le Souverain donne ses orientations

Article suivant

Auto-entreprenariat : les banques entrent en jeu