Télécommunications

Les 10 chiffres clés du marché marocain en 2016

L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) vient de publier les statistiques relatives au marché marocain des télécoms en 2016. Selon l’ANRT, cette année est marquée par la poursuite des augmentations des usages, soutenus par les réseaux mobiles qui continuent à porter l’essentiel du développement de la concurrence dans le secteur des télécommunications.


113 minutes par client et par mois, contre 101 min durant 2015
L’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile a continué à croître en 2016. Le nombre de minutes mobiles consommées a atteint 113 minutes en moyenne par client et par mois, contre 101 min durant 2015, soit une hausse de 12%. Pour le prépayé, cette consommation est passée de 72 mn en 2015 à 77 min durant 2016 (soit +7%). Quant au post payé, elle passe de 591 min/mois à 611 min/mois. Ainsi, le volume global des minutes sortantes des réseaux mobiles s’établit, durant 2016, à 57,6 milliards de minutes, enregistrant une hausse de 8,2% par rapport à l’année 2015.

Les SMS en chute libre
En raison du recours à d’autres applications et des offres voix et data intéressantes, le nombre des SMS a continué la baisse observée depuis quelques années et s’établit, en 2016, à 8 milliards d’unités, en baisse de 51,6% par rapport à 2015.

Mobile : le revenu par minute dans une tendance baissière
Les développements des usages mobiles s’accompagnent par des baisses des prix des communications mobiles. Ainsi, le revenu moyen par minute  (ARPM) mobile a enregistré une baisse annuelle de 15% passant de 0,27 DH HT/min à fin 2015 à 0,23 DH HT/min à fin 2016.

Fixe : hausse du revenu par minute
Au niveau des réseaux fixe et nouvelle génération, l’ARPM affiche une hausse de 3%, passant de 0,91 DH HT/min à fin 2015 à 0,94 DH HT à fin 2016.

Plus de demande pour l’Internet
Le revenu mensuel moyen par client Internet mobile s’établit, pour sa part, à 19 DH HT à fin 2016, en hausse de 12% par rapport à 2015. La facture moyenne mensuelle de l’ADSL a atteint 97 DH HT/client en 2016, en hausse de 3% par rapport à 2015.

Quant aux parcs des abonnés, le parc Internet s’est établi à plus 17 millions à fin 2016, affichant un taux de croissance annuelle de 17,9% et réalisant un taux de pénétration de 50,4%. Le parc Internet mobile, qui s’est établi à 15,8 millions d’abonnés à fin 2016, marque une progression annuelle de 18,6%. Celui de l’ADSL enregistre également une croissance annuelle de 8,56% et s’établit à près de 1,23 million d’abonnements en 2016, contre 1,13 million en 2015.

4G : 2,8 millions de clients
Le parc Internet mobile 4G a atteint, depuis son lancement en juin 2015 et jusqu’au 31 décembre 2016, près de 2,8 millions de clients.

Le parc mobile global en baisse
Quant au parc mobile (hors machine to machine) global (voix et Data), suite à la nouvelle décision de l’ANRT du 21 septembre 2015 précisant de nouvelles modalités de comptabilisation des parcs et les assainissements l’ayant suivi, il s’établit à 41,5 millions d’abonnés à fin 2016, avec un taux de pénétration de 122,6%. Il enregistre une baisse de 3,6% par rapport à 2015.

Le post payé a la cote
La répartition du parc mobile selon le mode de facturation fait ressortir une croissance annuelle de 11,8% du parc post payé qui a atteint 2,98 millions abonnés. Le parc des abonnés prépayés s’est établi à 38,53 millions abonnés à fin 2016.

 Le fixe poursuit sa baisse
Le parc du fixe (y compris de mobilité restreinte) marque une baisse annuelle de 6,8% et s’établit à 2,07 millions avec un taux de pénétration de 6,12% à fin 2016.

 Les noms de domaine .ma de plus en plus demandés
Enfin, le parc de noms de domaine .ma compte 63.586 noms de domaine à fin 2016, enregistrant une augmentation annuelle de 7,52%.

Article précédent

Feu vert pour le programme de rachat de Salafin

Article suivant

Accord agricole : l’UE rassure le Maroc