Dossier

Les 6 facteurs clés de l’économie islamique

D’islamique, il n’y a pas que la finance. C’est bien d’économie islamique qu’il est désormais question. Le secteur du Tourisme, l’Education, les cosmétiques, l’industrie pharmaceutique, les assurances,… conformes à la «Chariâ» constituent les piliers de cette économie aujourd’hui mondialisée. Tour d’horizon d’un marché en plein essor. par badya khalid


>> Alimentaire
L’alimentaire halal est un marché boosté par la pointe massive des dépenses des consommateurs musulmans. En 2014, le marché musulman mondial a consacré 1.128 milliards de dollars à l’alimentation halal, 16,7% des dépenses globales. Ce chiffre atteindra 1.585 milliards de dollars en 2020, soit 16,9% des dépenses globales. C’est en tout cas le pronostic optimiste présenté dans l’étude menée par Thomson Reuters.
2014 : 1.128 milliards de dollars, soit 16,7% des dépenses globales
2020 : 1.585 milliards de dollars, soit 16,9% des dépenses globales

>> Financement
En 2014 : 1346 milliards de dollars
En 2020 : 2610 milliards de dollars

La finance islamique est à la vogue. La plupart des Etats du monde tentent de lui faire une place. L’intérêt pour l’industrie financière islamique est dû à son potentiel de croissance, les actifs bancaires islamiques ont augmenté à un taux annuel de 17,6% entre 2009 et 2013. Selon Thomson Reuters, les actifs de la finance islamique ont atteint quelque 1346 milliards de dollars en 2014, et devraient atteindre les 2610 milliards de dollars en 2020.
Actifs de la finance islamique à l’échelle mondiale

>> Habillement
2014: 230 milliards de dollars, soit 11% des dépenses globales
2020 :327 milliards de dollars, soit 13% des dépenses globales

Evalué à 230 milliards de dollars en 2014, le marché mondial de la mode islamique se porte bien. De plus en plus, les grandes marques investissent le marché de la «modest fashion» (mode pudique). Il y a bien un enjeu financier. Le marché musulman de la mode devrait représenter une manne de plus de 300 milliards de dollars au proche horizon 2020.

>> Tourisme
Le marché mondial des voyages et des excursions «halal friendly»
En 2014 : 142 milliards de dollars en 2014, soit 11% des dépenses mondiales dans le secteur.
En 2020 : 233 milliards de dollars, soit 13% des dépenses mondiales dans le secteur. 
Le concept du tourisme «halal friendly» a commencé à attirer l’attention des acteurs majeurs dans le secteur, grâce à une demande croissante sur ce type de tourisme conforme aux enseignements de l’islam. Le rapport sur l’économie islamique a souligné que le volume des dépenses des musulmans dans les voyages à l’étranger a été estimé à 142 milliards de dollars en 2014, hors pèlerinages Hadj et Omra, soit 11% des dépenses mondiales dans le secteur des voyages et des excursions. Le rapport prévoit que ces dépenses seraient de 233 milliards de dollars en 2020.

>> Medias
Le secteur des médias, compte parmi les secteurs dynamiques de l’économie islamique. Il s’agit de l’ensemble des activités culturelles liées à la religion à l’instar des chaînes de télévisions, les films, ou encore les applications pour téléphones. Dans le dernier rapport Reuters, il a été évalué à 179 milliards de dollars en 2014, soit 5% des dépenses mondiales dans le secteur. Et même si au niveau mondial les médias et loisirs devraient accuser une légère baisse de croissance d’ici 2020, le marché musulman global consacré aux médias devrait performer à 246 milliards de dollars à cet horizon, soit 5,8% des dépenses mondiales dans le secteur.
Le marché musulman global consacré aux médias
179 milliards de dollars en 2014, soit 5% des dépenses mondiales dans le secteur
246 milliards de dollars en 2020, soit 5,8% des dépenses mondiales dans le secteur

>> Produits pharmaceutiques et cosmétiques
Le halal s’est progressivement intéressé aux arômes, puis aux produits d’hygiène corporelle et enfin aux produits de beauté. Se soigner au halal est aussi possible. Le marché des produits pharmaceutiques et cosmétiques halal, qui culmine actuellement à 75 milliards de dollars, devrait peser 106 milliards de dollars en 2020.
Le marché musulman global consacré à l’industrie pharmaceutique et cosmétique
En 2014 : 75 milliards de dollars, soit 6,7% des dépenses mondiales dans le secteur
En 2020 : 106 milliards de dollars en 2020, soit 7,1% des dépenses mondiales dans le secteur


Article précédent

A la découverte du nouveau "Pont Mohammed VI"

Article suivant

Dallas: Cinq policiers tués et six autres blessés par des snipers

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *