Commerce extérieur

Les exportations dopées par l’aéronautique et les phosphates

Les exportations sont passées de 37,58 milliards de DH à fin février 2016 à 38,14 milliards de DH. C’est ce qui ressort de ses indicateurs préliminaires du mois de février 2017 publiés par l’Office des Changes. Il précise que cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement celles des phosphates et dérivés (+9,7%), de  l’électronique (+6,2%), de l’aéronautique (+53,3%) et de l’industrie pharmaceutique de 7,6%. Pareil pour les importations. Elles ont connu une augmentation à 64,85 milliards de DH, essentiellement attribuable à la hausse des produits énergétiques (+53,4%), des produits bruts (+21,5%), des produits finis de consommation (+1,2%) et des biens d’équipements (+11,8%). Cette progression a été atténuée, en revanche, par la baisse de produits alimentaires de 12,8% à fin février 2017 et de demi-produits (-0,3%), indique la même source.


Résultat : les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 21,7% à fin février 2017, s’établissant à plus de 26,71 milliards de DH contre 21,95 milliards de DH un an auparavant. Cette aggravation est due à l’augmentation des importations (+8,9%), plus importante que celle des exportations (+1,5%), explique l’Office des Changes, notant que le taux de couverture des importations par les exportations s’est situé à 58,8%, contre 63,1% à fin février 2016.


Article précédent

AFMA : hausse de près de 3% du RNPG

Article suivant

La cession de la Samir entame sa dernière ligne droite

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *