Culture

Les Marocains à l’honneur au Caroussel du Louvre

Divine Académie France rend hommage à plusieurs artistes et hommes de culture du Maroc. Du 18 au 20 octobre 2017, le Carrousel du Louvre devient l’écrin d’une belle manifestation qui met en avant les particularités des arts et de la culture marocains.


C’est un événement très attendu. Comme chaque année, Divani Pavesi, par le biais de son Académie Divine distingue une nation et une culture en portant très haut des auteurs, des artistes, des photographes, des plasticiens, des hommes de science. Cette année, Divine Académie France rend hommage aux artistes marocains. La célèbre académie organise, du 18 au 20 octobre 2017,  son événement phare pour célébrer les arts et les artistes. Cela prend corps dans le prestigieux Caroussel du Louvre, avec un dîner à l’honneur des artistes et des invités au George V. Une grande fête artistique de grand acabit rehaussée par la cérémonie officielle des remises des diplômes par Divine Académie France des arts, lettres et culture, présidée par la grande Divani Pavesi, qui œuvre pour la promotion des arts, crée ce dialogue si important aujourd’hui entre les différentes cultures et jette des ponts entre toutes les civilisations du monde dans leur belle diversité. L’édition 2017 voit le couronnement de plusieurs visages des arts plastiques marocains, tous mis en avant par l’artiste peintre Nadia Chellaoui, ambassadrice des arts et de la culture de Divine Académie. Un travail de longue haleine pour organiser une telle rencontre, qui devient du coup un carrefour des cultures où les artistes s’exposent et partagent leurs visions du monde. Cette année plusieurs noms marocains sont à l’honneur autour de Nadia Chellaoui, qui a mis un point d’honneur de mettre en valeur les grandes qualités des arts marocains et surtout d’ouvrir cette belle passerelle d’échange à travers des univers variés et hétéroclites. L’Académie rend hommage à plusieurs figures des arts et de la culture au Maroc. Abderrazak Benchaâbane est l’invité d’honneur et sera décoré en tant que photographe, auteur et fondateur du musée de la Palmeraie et du musée du parfum. Abdelhak Najib sera décoré en tant qu’écrivain, journaliste, critique d’art et essayiste, auteur  de livres à succès comme « Les territoires de Dieu », « Le printemps des feuilles qui tombent » ou encore « Ce que m’ont dit les peintres… », Abdelhak Najib a marqué la scène artistique marocaine par l’émission culturelle, « Sada Al Ibdae » qu’il anime à Al Oula, tous les dimanches depuis quatre saisons. Il y a aussi  Fouad Zrhari en tant que maître horloger, Mohamed Kohen en tant qu’auteur et chirurgien, ainsi que Jamal Ouadi comme artiste peintre. Un Hommage en grandes pompes qui met en avant une pléiade de visages marocaines comme Driss Benwahoud, Kenza Kandri Hassani, Hannane Ham, Halima Gueddari, Ibtissam Boukhari, Khadija Fahli, Saida Skalli, Mouniya Ammor, Souad Bennani, Hamid Douieb, Karima Pierrette Afifi, Nouzha Lityeme, Abdelhamid Benali et d’autres… Cet hommage très appuyé aux artistes marocains s’inscrit dans la philosophie de Divine Académie qui ambitionne de freer des ponts culturels entre le Brésil et le Maroc avec un autre grand projet qui verra le jour en 2018. Une manifestation dédiée aux créateurs marocains et brésiliens dont le but est d’installer des échanges artistiques entre les deux rives de l’Atlantique.


Article précédent

Double distinction de Attijariwafa bank à Washington

Article suivant

Interdiction de la volaille marocaine : les rappels de l'UE