Digital

Les prestataires français lorgnent le marché digital marocain

Marrakech a abrité du 09 au 11 juin 2017 l’événement de networking « BigBoss Summer Edition ». Une délégation de 630 participants, composée 350 BigBoss (représentants d’entreprises, la demande), dont une cinquantaine de Marocains (représentant les sociétés au chiffre d’affaires d’au moins 300 millions de DH), et 100 prestataires (l’offre) a pris part à cette édition originale, puisqu’elle est la première à être organisée en dehors de l’Europe.

Au programme de cette rencontre B2B d’influence de DGTV, organisée par Digilinx en partenariat avec The Mice Experts et KTI, 3 jours business, funBigBoss Summer Edition 2017 (1) et networking d’influence pour les BigBoss venus à la rencontre des sponsors emblématiques du digital français. Durant ces trois jours, les mises en relation personnalisées et contacts qualifiés se sont succédé pour aboutir à une alternance de temps forts business et de moments ludiques…


Une fois arrivés à l’hôtel, la partie business a aussitôt commencé. Les BigBoss Datings, réservés aux échanges business structurés, ont commencé le vendredi 09 juin 2017 à 14h tapante, déclinés en deux sessions de deux heures. Ces sessions ont permis aux prestataires de rencontrer les annonceurs. Ordonnancés par un algorithme développé par Netisse, ces rendez-vous ont permis de matcher besoins des annonceurs et offres des prestataires. À la clé, près de 4900 « one to one » de 7 min chacun. En comparaison, l’édition 2016 organisée en Crète en Grèce a réuni 470 participants (200 BigBoss et 70 prestataires) et enregistré 2500 Datings, contre 180 participants et 1000 Datings lors de la première édition.

Othamn el Ferdaous, secrétaire d'État chargé de l'Investissement
Othman el Ferdaous, secrétaire d’État chargé de l’Investissement

Autre temps fort de ce huitième opus, le « BigBoss Idol » lancé par Othman El Ferdaous, le secrétaire d’État chargé de l’Investissement auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique. Il a notamment relaté sa tentative infructueuse de se connecter à internet en 1995 avant de présenter la stratégie marocaine au niveau du digital. « Nous comptons sur le digital pour accélérer le développement du pays à travers un programme de rupture forte à la hauteur des enjeux des 5 prochaines années : nous ambitionnons de devenir le premier hub numérique en Afrique francophone et numéro 2 en Afrique », a-t-il souligné, avant de laisser le terrain à la soirée au format quelque peu revisité puisque seules 15 vidéos ont été diffusées. Palmarès de ces Idol, qui sont l’occasion pour les sponsors de présenter leur activité à travers une vidéo décalée de 1 minute : le Prix Créa a été décerné à Axialis, le Prix Business à Influence4You et le Grand Prix à Arthur Media Group. Deux sponsors se sont vus remettre le Trophée Coup de Coeur du jury : Adloop, qui a assuré une présentation en live sous un format « one-man show », et ESV Digital, avec une reprise très appréciée de la Carioca, de la Cité de la Peur. En tant que chef du village, Hervé Bloch a également remis des trophées « BigBoss à vie » qui récompensent les BigBoss les plus prolifiques. Dans la catégorie « Big Deal », Jean-Marc Leglise de PMU a été distingué pour le projet signé en quelques mois avec Stardust. Dans la catégorie « ManyDeal », David Schwarz de Carrefour, Pierre-Alexandre Demey de Digital Virgo et Patrycja Mothon de Pandora ont remporté tous les 3 un trophée pour avoir signé avec plus de 12 prestataires rencontrés sur les éditions précédentes. Enfin, Virginie Roubi de Afflelou a remporté le nouveau Trophée BigPlay.

Hervé Bloch, fondateur des BigBoss
Hervé Bloch, fondateur des BigBoss

« Je suis heureux de voir que le Maroc saisit une opportunité business telle que celle que nous proposons avec les BigBoss. D’après cette première expérience à Marrakech, je pense que le Maroc est dans une dynamique de changement et de digitalisation. Tous les BigBoss marocains que nous avons reçus sont friands de nouvelles technologies et de solutions digitales. La majorité d’entre eux s’intéressent de très près aux prestataires qu’ils ont rencontrés et comptent reprendre contact avec eux dès la semaine prochaine. Ce sont plus de 45 entreprises marocaines (dont 20 multinationales basées à Casablanca), 50 BigBoss marocains qui ont représenté le Maroc pendant cette Summer Edition.  Avec près de 630 participants, c’est pour ainsi dire la plus grosse édition des BigBoss qu’a abrité Marrakech. Et à ce jour la plus belle ! », a estimé Hervé Bloch, fondateur et président du BigBoss.

Pour rappel, 28 millions d’euros de contrats ont été signés en 3 ans de BigBoss. Un bilan retracé grâce à un service extranet dédié, mesurant l’activité des transactions.  Le prix moyen d’un sponsoring pour être présent est de 20.000 euros pour un retour moyen de 200.000 euros. Le plus gros deal signé a été de 800.000 euros entre Celio et Salesforce en 2014. Chaque big boss signe en moyenne 1,8 deal par édition.

3 questions à Othman Lahlou, DG de KTIOthman Lahlou 1

1- Pourquoi et comment le BigBoss a choisi Marrakech pour sa huitième édition ?

Avant tout, il faut savoir que la destination du Maroc a été choisie à la dernière minute. Cette huitième édition du BigBoss Summer Edition était programmée en Europe comme à son habitude, et la destination du Maroc était en concurrence avec l’Espagne, la Grèce et le Portugal, que de grands face à Marrakech et son cadre idyllique. KTI a invité Hervé Bloch, fondateur du BigBoss, à visiter le Maroc et plus précisément la majestueuse ville de Marrakech. Il a ainsi pu découvrir le charme et le cadre formidable que propose la ville ocre, en plus des installations et infrastructures qu’offre notre pays pour la réception et l’organisation de ce genre d’événements que nous avons l’habitude d’organiser.

2- Comment jugez-vous cette édition ?

Cette édition « marocaine » a été un franc succès d’abord de par son organisation en matière d’hébergement de grande qualité, soirées et dîner de gala, avec beaucoup d’innovation dans l’animation où nous avons pu répondre à toutes les exigences aussi compliquées soit-elles. Une réussite aussi de par le nombre record de participants de plus de 630 décideurs et acteurs majeurs du digital, avec plus de 4900 rendez-vous affinitaires marqués par la participation d’entreprises marocaines qui découvrent ce genre d’initiative intéressante. Donc oui une réussite à tous les niveaux.

3- Le BigBoss envisage-t-il dans le futur une édition marocaine ?

Il est vrai que le sujet a été discuté avec Hervé Bloch. Mais dans l’immédiat il est un peu trop tôt de se projeter dans une édition marocaine. Ce dernier opus a connu la participation d’une délégation marocaine représentant essentiellement des multinationales mais aussi d’entreprises nationales qui font de l’innovation digitale une priorité, à l’image de notre pays qui se penche sérieusement sur la transformation numérique comme l’a si bien expliqué Othman El Ferdaouss, secrétaire d’état chargé de l’Investissement. Il s’agit donc d’une première pour notre pays et dans un futur proche pourquoi ne pas organiser un événement 100% marocain.

 

 

Article précédent

L’Autorité du marché des capitaux dotée d’un règlement intérieur

Article suivant

Retail : les opérateurs se frottent les mains