CultureMagazine

Mawazine 2017 : et Charles ouvre le bal !

Mawazine 16ème ! Au fil des ans, le rendez-vous musical rbati ne cesse de se développer, devenant un méga festival de renommée internationale. La cuvée 2017 nous convie à une infinité de concerts animés par des stars de la planète musique.


Fondé en 2011 sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Mawazine, rythmes du monde, qu’organise l’association Maroc Cultures, est devenu l’incontournable rendez-vous musical printanier. Ainsi, du 12 au 20 mai 2017, le public national et international est convié à pas moins de 130 spectacles animés par 1000 artistes qui se produiront sur 6 scènes. 9 jours d’animation non stop faisant de Rabat une ville en fête.

Une programmation riche et diversifiée
A parcourir le programme de cette édition, on est ébloui par les choix artistiques, les noms des stars internationales, les genres musicaux en provenance de divers pays et cultures. Le bal sera ouvert par le grand Charles Aznavour au théâtre national Mohammed VI, le 12 mai 2017 à 1930. Le même jour se produiront Elie Goulding à l’OLM Souissi, Fatima Zohra Laâroussi et Tahour, Latifa Raafat, Abderrahim Souiri sur la scène de Salé, Samy Yusuf sur la scène Nahda et panache culture sur la scène de Bouregreg. Une première journée à l’image des jours qui vont suivre avec la musique internationale, les genres marocains, l’oriental et l’Afrique. De quoi satisfaire les publics les plus exigeants. Pour les amateurs de l’oriental, de grands noms égyptiens ou libanais sont à l’affiche à l’instar des Wiz Khalifa, Nawal Zoghbi, Majid Al Mouhandis. Et autre Najwa Karam. Côté international on peut citer Booba, Nick Jonas et Rod Stewart. La musique africaine sera représentée par une infinité de troupes et de noms tels Alfa Blondy, Baloji et Bonga. Comme à son habitude, le site du Chella accueille les musiques du monde comme Elida Almeida, Stella Gonis et le trio Chicuelo et Marco Mezquida. Comment citer tous les spectacles, ils sont tellement nombreux. Demandez le programme.

Au-delà de la musique
Mawazine, au delà de son côté festif reste un événement aux diverses dimensions. Acteur clé de l’offre culturelle, il anime la ville et fait profiter son économie. Les chiffres sont têtus quant au remplissage des hôtels, à la fréquentation des restaurants et à l’ensemble de l’actualité économique de la cité. C’est aussi un atout indéniable de la promotion de l’image du Maroc, pays ouvert, tolérant et respectueux des autres. A ce propos, le président de l’Association Maroc Cultures et président du Festival Mawazine Rythmes du Monde, Abdeslam Ahizoune, note avec justesse, « Mawazine est le porte-étendard du Maroc puisque cet événement culturel jouit d’une forte couverture à travers le monde, réalisée tant par les médias nationaux et internationaux, que par les artistes participants eux-mêmes. Mawazine est également un tremplin pour tous les artistes du Royaume et une preuve qu’une industrie nationale du spectacle a toute sa place dans notre pays et qu’elle est capable de proposer un événement majeur dans le calendrier des festivals du monde, tout en respectant les normes internationales les plus strictes en la matière ».

Article précédent

Agriculture et Football au menu de la 3ème édition de Sup’Africa

Article suivant

Kamal Lahlou élu membre du Comité exécutif de l’ACNOA