Nouveau gouvernement

Nasser Bourita, une ascension fulgurante

Nasser Bourita s’est surtout fait connaître en février 2016, lorsque SM le Roi Mohammed VI l’a nommé ministre délégué aux Affaires Etrangères. Une consécration de sa carrière passée au sein de la diplomatie du Royaume.

Après une Licence en droit public (relations internationales) de la Faculté des Sciences juridiques, Economiques et Sociales de Rabat en 1991, Nasser Bourita a obtenu un Certificat d’études supérieures en Relations internationales (1993), puis un D.E.S. en droit international public (1995) de la même Faculté.


En 1992, il a été affecté à la direction de la coopération multilatérale au ministère des Affaires Etrangères comme secrétaire des affaires étrangères. En 1995, il a occupé le poste du premier secrétaire à l’ambassade du Maroc à Vienne en Autiche. Cinq ans plus tard, il fut nommé conseiller à la direction générale des relations multilatérales et de la coopération globale. En 2002, il devient chef de service des organes principaux des Nations Unies. En même année, il est nommé comme conseiller à la mission du Maroc auprès des Communautés européennes à Bruxelles.

De décembre 2003 à 2006, il s’est vu confier le poste de chef de la division de l’Organisation des Nations Unies et entre 2006-2009, il a été nommé directeur des Nations Unies et des Organisations internationales au sein du ministère. De 2007 à 2011, Nasser Bourita a assumé successivement les fonctions de chef de cabinet du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération. Il a aussi occupé le poste de directeur général des Relations multilatérales et de la coopération globale ente mars 2009 et août 2011. En 2011, il a été nommé secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération. Il est le nouveau ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale du gouvernement El Othmani.

Natif de Taounate, Nasser Bourita a 46 ans. Il est marié et père de deux enfants.

Article précédent

Abdelouafi Laftit, de la wilaya de Rabat au ministère de l'Intérieur

Article suivant

Abdelkrim Benatiq, un ancien syndicaliste au département des Affaires Etrangères