Semences

Les nouvelles ambitions de KWS Maroc

KWS Maroc voit grand pour son avenir dans le Royaume. La filiale marocaine du groupe allemand KWS (Klein Wanzlebener Saatzucht) veut, en effet, renforcer son positionnement sur le marché local et s’en donne les moyens. Ainsi, elle a fait main basse sur la société de dynamisation de l’agriculture (Dynagri), en l’absorbant dès le début de cette année. Une opération qui permet au groupe de peser davantage dans son secteur d’activité. Et, par conséquent, de nourrir de nouvelles ambitions. C’est d’ailleurs dans cette perspective que le géant allemand, présent dans plus de 70 pays dans le monde, a récemment opéré une recapitalisation pour le compte de KWS Maroc. « Nous voulons absolument intensifier nos investissements au Maroc. Ladite recapitalisation, ainsi que les évolutions que nous avons réalisées à tous les niveaux dans les derniers exercices, renforcent cette idée. Nous avons l’ambition à moyen et long terme, de devenir un facteur de développement dans le secteur agricole marocain, comme nous le sommes, d’ailleurs, dans plus de 70 pays dans le monde», explique le top management. Soulignons que sur les 5 dernières années, KWS a investi pas moins de 100 millions de DH au Maroc pour renforcer ses activités. Et, le groupe compte investir autant, voire plus encore, d’ici 2020. A l’instar de nombreuses multinationales ayant choisi le Royaume, l’Allemand entend aussi faire du Maroc son hub pour attaquer de nouveaux marchés régionaux. Ainsi, KWS entend développer ses activités sur le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest à partir de Casablanca. «Le Royaume a toujours été un objectif stratégique prioritaire pour KWS », précise le management.


15% à 20% du chiffre d’affaires investis dans la R&D
Dans les détails, il s’agira pour KWS Maroc, au moment venu, de développer des implantations dans plusieurs de ses régions, une fois que des prospections auront été faites pour jauger le potentiel de ces différents marchés. Soulignons que le groupe allemand, spécialiste de la sélection végétale des semences de variétés de betterave sucrière, maïs, céréales, oléagineuses et sorgho, jouit d’une expérience de 160 ans. En Europe et aux Etats-Unis, KWS jouit déjà d’un positionnement très confortable. Avec le gros potentiel du continent africain en matière de développement agricole, la filiale marocaine aura donc fort à faire. Pour rappel, KWS Maroc développe la betterave ainsi que le maïs sur une superficie irriguée d’environ 60.000 hectares. L’entreprise met en œuvre, sur le marché national, des méthodes modernes de sélection offrant une amélioration en continu des rendements, ainsi que des résistances et tolérances aux maladies ravageuses et au stress abiotique. KWS Maroc place la diversification de son offre au cœur de sa stratégie de développement. Ainsi, un investissement important est consacré à la recherche & développement (R&D). Rappelons que le groupe allemand réalise un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard d’euros et en investit entre 15% et 20% dans la R&D pour conforter son avance sur ses concurrents. KWS emploie 4850 collaborateurs dans 70 pays.


Article précédent

OCP : les indicateurs au vert

Article suivant

Salon de l'auto de Francfort : plus de 200 premières mondiales