Télécommunications

Orange « séduit » les entreprises

Orange fait entrer les entreprises marocaines dans le XXIe siècle, et c’est du «concret»! Avec son nouveau positionnement stratégique, Orange Maroc veut accompagner les clients entreprises dans leur transformation digitale. «Lorsqu’on dit qu’on va accompagner le «digital» des entreprises marocaines, jusque là c’était un «claim» (une affirmation). Nous proposons des solutions «concrètes» pour «faciliter la vie» des entreprises locales», affirme Alain Groleau, Directeur marketing et support à la vente B2B de Orange Maroc.

Orange lance ainsi un panel d’offres simples et innovantes pour répondre à la demande croissante des entreprises en connectivité, solutions IT intégrées et services. Des offres simples et accessibles, sont la «recette qui marche» d’Orange, qui lance le premier forfait destiné aux professionnels à seulement 49 DH HT/mois (59 DH TTC/mois). Ce forfait complet est adapté aux usages quotidiens de ses clients, avec 3H de communications nationales, 2 Go de volume internet, 100 SMS nationaux et les communications illimitées entre les collaborateurs.


Mais Orange joue également la «force de son réseau». Selon Brahim Sbai, Directeur Centrale Entreprise de Orange Maroc: «Les clients vont dorénavant pouvoir communiquer davantage à l’étranger en bénéficiant des tarifs roaming les plus compétitifs du marché. Sur les zones roaming Orange, les tarifs sont de 6 DH la minute et 1 DH le méga.» Là encore, Orange profite de sa présence à l’International et de la «force de négociation» de son groupe pour proposer des «tarifs avantageux». «Par le passé, le roaming était cher. L’alternative était de surfer sur le web avec le réseau des hôtels ou d’avoir un numéro à l’étranger. On n’était pas joignable sur son numéro et cela posait des problèmes. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de changer et on peut bénéficier du réseau Orange là où l’on est», développe Groleau.

Pour renforcer son positionnement auprès des entreprises, Orange Maroc place le digital au cœur de sa stratégie. Ainsi, la solution Cloud My Orange Office est proposée gratuitement avec toutes les offres entreprises. Cette solution présente une suite d’applications professionnelles qui optimisent la capacité des équipes à travailler en mobilité et à partager les informations en toute sécurité. Accessible via PC, Smartphone ou tablette, c’est une solution qui offre en plus de la messagerie classique, divers outils applicatifs : Business Drive pour la sauvegarde et le partage des documents en mode Cloud, la suite office Polaris pour la création et la modification des documents, Device Management Express qui permet de déployer et de gérer à distance la flotte mobile et aussi des outils internet qui permettent à toute entreprise de bénéficier d’un nom de domaine (.ma, .com, .net, .org…) et de créer son propre site web. «C’est à la demande du client. Nous lui mettons un service à disposition. Il a le choix de demander à ce qu’on «s’occupe de tout» et qu’il se concentre sur son métier, ou la possibilité de gérer lui même ou à moitié, son service informatique», explique Sbai.

Enfin, Orange propose aussi un espace client dédié à chaque profil de l’entreprise. Le gestionnaire de flotte pourra avoir une vue d’ensemble, avec l’accès aux factures ainsi qu’à l’intégralité des informations sur la consommation de son parc. Les collaborateurs pourront suivre leur consommation en temps réel ou encore recharger leur ligne et souscrire à des pass en toute simplicité avec l’application Orange & Moi. «Avec ces nouvelles offres innovantes, les entreprises marocaines peuvent ainsi simplifier leur quotidien et bénéficier d’une suite d’outils digitaux leur permettant de développer leur activité», explique Orange. «Nous vendons du «service», et notre relation avec nos clients dure très longtemps. Notre objectif est de développer une offre, et un service afin de fidéliser, tout en offrant des «garanties» sur la «qualité» de ce service», conclut Alain Groleau.

Article précédent

Koun3labal récompense les protecteurs de la vie privée

Article suivant

Trump tourne le dos à la plus vaste zone de libre-échange au monde