Hôtellerie

Pourquoi le Royal Mansour Casablanca sera démoli

Le nouveau bâtiment sera un IGH (Immeuble de Grande Hauteur) construit selon les meilleurs standards internationaux sachant que le maître d’ouvrage vise une triple certification environnementale. Doté de plusieurs restaurants, d’un SPA et d’une piscine intérieure, le futur Royal Mansour se distinguera par une suite royale de plus 1.000 m² (la plus grande de tous les hôtels casablancais). Les travaux de démolition et de reconstruction, qui devront durer près de quatre ans, ont été confiés au bureau d’études français Artelia dans le cadre d’une mission OPC (ordonnancement, pilotage

Le nouveau visage du Royal Mansour
        Le nouveau visage du Royal                                     Mansour

et coordination) incluant études et suivi des travaux.


Rappelons que le Royal Mansour Casablanca a arboré l’enseigne Le Méridien pendant près de vingt ans, soit depuis que le groupe hôtelier américain en a pris la gestion en 1997 jusqu’à l’arrivée à échéance, en octobre 2015, du contrat de gestion pour compte liant ce dernier à La Compagnie des Grands Hôtels d’Afrique. Mais au vu des griefs reprochés au gestionnaire, tant par les clients dont les commentaires négatifs quant à leur séjour dans cet établissement inondent la toile que du propriétaire lui-même, tout porte à croire que le futur Royal Mansour Casablanca portera une toute autre enseigne internationale à sa réouverture.

Article précédent

Cartier Saada : les prix des matières premières impactent la performance

Article suivant

Relations diplomatiques : Doha prise de court