Entrepreneuriat

Régions du sud : et de deux pour la Fondation Phosboucraa

Après Laâyoune en 2014, la Fondation Phosboucraa a récemment lancé, à Dakhla, son 2ème Learning Center. Bénéficiant de l’encadrement de AMIDEAST, le Dakhla Learning Center, à l’instar de Laâyoune Learning Center, a pour vocation d’offrir aux  jeunes et aux acteurs associatifs de la région un espace de vie convivial dédié au renforcement des compétences, à l’épanouissement personnel, et à l’émergence des talents.
Cette initiative s’inscrit dans la volonté de la Fondation Phosboucraa de répondre aux besoins des populations locales et également aux spécificités de chaque région du Sud. Ainsi, le Dakhla Learning Center mettra en place des programmes et une méthodologie qui ont fait leurs preuves à Laâyoune, tout en répondant aux exigences du territoire.
Soulignons que depuis son lancement en 2014, Laâyoune Learning Center a permis,  grâce à la mise en place de parcours de formations transversales,  à plus de 6687 jeunes de renforcer leurs qualifications, de valoriser leurs compétences techniques et de construire leurs projets professionnels, en vue de participer à la dynamisation de la vie socio-économique de leur région.
La fondation créée en 2014, et dont la mission est, entre autres, de porter l’engagement social et sociétal du Groupe OCP dans les régions du Sud, ajoute que le Learning Center de Lâayoune s’est également démarqué par son programme d’Entreprenariat visant à promouvoir l’économie de  la région en accompagnant les porteurs de projets de l’idée à la création.
Dans les détails, le programme d’entreprenariat qui est d’une durée de 18 mois a permis, à date d’aujourd’hui, d’accompagner 458 porteurs de projets et de contribuer à la concrétisation de 42 projets dans le cadre de son volet de programmes dédiés aux TPE et aux coopératives.
Soucieuse de l’implication de toutes les cibles dans l’effort de développement, la Fondation Phosboucraa, à travers le Learning Center de Laâyoune, a lancé en 2016 une nouvelle programmation dédiée à la femme. Il s’agit d’un programme spécifique de montée en compétence qui permet aujourd’hui d’encadrer 95 femmes et de les accompagner dans leurs projets afin de mieux valoriser leur profil et souligner leur contribution à l’effort de développement.


Article précédent

Marrakech 7ème destination préférée des Français

Article suivant

Il fait l'actu : Hamid Addou, PDG de Royal Air Maroc

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *