Partenariat

200 entreprises marocaines et 100 françaises sonnent la mobilisation

 

Le coup d’envoi de la rencontre économique Maroc-France vient d’être donné, à Casablanca, sous l’impulsion de la CGEM et son Club de chefs d’entreprise France –Maroc sous le thème « Construire ensemble durablement ». Cette manifestation organisée à l’occasion de la visite, dans notre pays, de M. PIERRE Gattaz, Président du Mouvement des Entreprises de France-MEDEF-, a pour objectif de « positionner le Maroc et de mettre en avant ses atouts dans les domaines du développement durable et des énergies vertes en vue d’attirer des investissements… » dans ces métiers d’avenir.

Dans l’allocution d’ouverture, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun a rappelé que ce forum qui réunit plus de 400 participants dont environ 200 entreprises marocaines et 100 françaises s’inscrit dans la dynamique propulsée par la COP21 à Paris et la prochaine COP22 qu’abritera le Maroc en Novembre de cette année. Le marché mondial de l’énergie verte représente 2500 milliards de dollars par an, disait-elle. Les opportunités d’investissement dans ces secteurs sont donc considérables.

Aussi bien la patronne de la CGEM que le Président du MEDEF ont mis en avant les actions concrètes dans lesquelles se sont engagées les entreprises marocaines et françaises pour accompagner la transition énergétique. Mais pour que leurs solutions soient compétitives, M. Gattaz a mis l’accent sur 4 axes : poursuivre la mobilisation des entreprises ; développer les opportunités du business ; promouvoir le rôle des entreprises et leur donner les moyens et enfin garantir la compétitivité des entreprises à travers des mesures incitatives. Car, comme l’ont souligné les deux chefs du patronat marocain et français, l’engagement dans le développement durable a un coût.

Article précédent

Après les sacs en plastique, le Maroc part en croisade contre le PVC du fil à cuivre

Article suivant

Sahara : Le Mouvement Populaire tire à boulet rouge sur Ban Ki-moon